Info traffic à Besançon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières actualités !

Mon compte

Lycées: 88 postes seraient supprimés dans les lycées, selon la FSU

Selon le syndicat FSU, « le rectorat entend retirer dans les lycées et lycées professionnels au minimum 88 postes » lors de la rentrée 2010 dont plus d’une dizaine à Besançon.

Publicité

Le communiqué de la FSU (Fédération syndicale unitaire):
 
« Le CTPA (comité technique paritaire académique) chargé d’examiner la répartition des moyens d’enseignement dans les lycées et lycées professionnels de l’académie était convoqué ce matin au rectorat. Les documents préparatoires, outre qu’ils n’ont été transmis aux représentants des personnels que tardivement, montrent que les établissements se verraient amputés encore cette année d’un nombre important de postes.
 
Les premières projections laisseraient apparaître la suppression de 8 postes au lycée Pergaud de Besançon, 7 postes au lycée Viette de Montbéliard, 5 postes au lycée Duhamel de Dole et Follereau de Belfort, 4 postes au lycée Victor Hugo de Besançon, au lycée Belin de Vesoul et Jean-Michel de Lons, 3 postes au lycée Jules Haag de Besançon et LP. La quasi-totalité des établissements sont touchés.
 
Le rectorat entend retirer dans les lycées et lycées professionnels au minimum l’équivalent de 88 postes, ce qui entrainera une aggravation de la dégradation des conditions d’apprentissage des élèves et des conditions de travail des personnels.
 
Le ministre, relayé par le recteur, s’était pourtant engagé à ce que la réforme se fasse à moyens constants. Même lorsque les établissements voient leurs effectifs élèves augmenter, cela s’accompagne d’une perte de moyens d’enseignement. Contrairement aux belles déclarations du ministre et du recteur, la réforme du lycée sert donc bien à retirer encore des moyens des établissements.
 
Refusant de cautionner cette nouvelle dégradation pour la rentrée 2010, la FSU a boycotté le CTPA de ce matin qui devra être convoqué à nouveau faute de quorum. Elle entend également interpeller le ministre et le recteur sur le fait que la parole donnée n’a pas été tenue.
 
La FSU appelle toutes celles et tous ceux qui s’opposent à cette nouvelle dégradation, qui exigent une réforme ambitieuse des lycées dans l’intérêt de tous les jeunes, à participer à la manifestation nationale du samedi 30 janvier à Paris ».
redaction

Votre météo avec

Evénements de FRANCHE-COMTÉ

Lun, 8 Janvier 2018h
BGE Franche-Comté - Besançon
Sam, 27 Janvier 2018h
IUT BESANCON-VESOUL - Vaivre-et-Montoille