14 juillet: double fracture du tibia et du péroné pour le parachutiste bisontin

Publié le 16/07/2012 - 19:43
Mis à jour le 16/04/2019 - 12:21

Le parachutiste, originaire de Besançon, blessé samedi en clôture du défilé militaire du 14 juillet a été victime d'une double fracture du tibia et du péroné, a indiqué le gouverneur militaire de Paris dans un communiqué.

PUBLICITÉ

Selon le général Bruno Dary, le lieutenant Poulet, qui totalise environ 12000 sauts en parachute, devrait quitter « d’ici une huitaine de jours » l’hôpital militaire Percy de Clamart (Hauts-de-Seine) où il a été opéré samedi soir.

Le parachutiste, membre du club de Besançon-La Vèze, devrait bénéficier ensuite d’environ trois mois de convalescence. Le Service de santé des armées avait indiqué auparavant que l’intervention chirurgicale s’était « bien passée », sans préciser la gravité de la blessure.

Le lieutenant Poulet « a été pris dans de fortes turbulences aérologiques au moment où il allait toucher le sol », précise le gouverneur militaire, qui lui a rendu visite hier à l’hôpital Percy. Ces conditions météorologiques avaient d’ailleurs amené les parachutistes « au cours du vol à ne pas faire sauter l’autre demi-équipe », souligne le général Dary.

Le lieutenant a été blessé à l’atterrissage sur le pavé de la place de la Concorde, alors qu’il venait d’effectuer un saut acrobatique avec plusieurs autres membres de l’équipe de France militaire, à l’issue du défilé aérien. Venu prendre de ses nouvelles alors qu’il était encore au sol, le président François Hollande lui a donné rendez-vous « à l’année prochaine », pour le prochain défilé du 14 juillet.

(source: AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le suspect n°1 dans la disparition de Narumi Kurozaki interrogé ce mercredi au Chili

Nicolas Zepeda-Contreras, l'ex-petit ami de Narumi Kurozaki, portée disparue depuis décembre 2016, est interrogé ce mercredi 17 avril 2019 à Santiago du Chili. Une délégation bisontine a été envoyée dès lundi au Chili dans le but de préparer cet interrogatoire particulièrement attendu pour l'enquête.

Notre Dame de Paris, défigurée mais encore debout, sera « rebâtie » promet Macron

Ravagée ce lundi 16 avril 2019 par un incendie, apparemment accidentel, Notre-Dame de Paris a été défigurée mais ne s'est pas totalement effondrée grâce à l'intervention des pompiers qui sont parvenus à maîtriser les flammes et sauver la structure de l'édifice, qu'Emmanuel Macron a promis de "rebâtir". Une souscription nationale va d'ailleurs être lancée, a confirmé Emmanuel Macron, pour aider à une reconstruction qui s'annonce longue et difficile.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 8.87
couvert
le 21/04 à 21h00
Vent
0.51 m/s
Pression
1013.475 hPa
Humidité
80 %

Sondage