À Dijon, la redécouverte de Vieira da Silva, figure majeure de l'art abstrait

Publié le 16/12/2022 - 16:07
Mis à jour le 16/12/2022 - 16:07

"Une des rares artistes femmes célèbres de son vivant" : le musée des Beaux-Arts de Dijon présente, à partir de vendredi 16 décembre, une vaste rétrospective de la Franco-Portugaise Maria Helena Vieira da Silva (1908-1992), peintre majeure de l'abstraction.

"Elle était un peu comme une star, dans les années 1970 surtout. Elle était tellement populaire qu'elle ne pouvait pas se promener seule dans la rue", explique Naïs Lefrançois, co-commissaire de l'exposition. "Pourtant, elle est aujourd'hui relativement tombée dans l'oubli".

C'est pour faire redécouvrir cette figure majeure de l'abstraction que le musée des Beaux-Arts (MBA) de Dijon présente, trente ans après sa mort, 80 oeuvres de cette artiste d'envergure internationale. Née à Lisbonne mais installée à Paris dès 1928, cette Portugaise naturalisée Française est reconnue très tôt dans sa vie, exposant "dans le monde entier dès les années 1950, à New York, Stockholm, Genève...", ajoute Mme Lefrançois.

"Dans les années 1970, il y a quasiment une expo d'elle par an en France, plus celles à l'étranger", souligne l'autre co commissaire Agnès Werly. Elle était très connue pour ses oeuvres d'abord "très figuratives puis tirant vers la non-figuration", explique-t-elle, notamment sa série de "damiers" évoquant des sortes de kaléidoscopes déstructurant l'espace.

Sa peinture aux limites de l'abstraction trace des perspectives fragiles et irrationnelles, tel son grand chef-d'oeuvre, Urbi et Orbi, un tableau de trois mètres par quatre peint de 1963 à 1972. Il montre un paysage immatériel, liquide, représentatif de Vieira da Silva qui aimait peindre "des lieux vus de très loin", a-t-elle dit. Vue de ciel et de mer mêlés ?

Ville dans le brouillard

Les incertitudes demeurent sur le sujet, ajoutant à la poésie du tableau. La tenue à Dijon de l'exposition, réalisée en collaboration avec le musée Cantini à Marseille et la galerie Jeanne Bucher Jaeger à Paris, est due au fait que le MBA "est le musée possédant le plus grand nombre d'oeuvres en régions de l'artiste", explique Frédérique Goerig Hergott, directrice des musées de Dijon.

Le MBA a en reçu en effet en donation l'importante collection des époux Pierre et Kathleen Granville, amis de Vieira da Silva et grands amateurs d'art contemporain. 32 oeuvres de Vieira en faisaient partie. L'artiste a donné à son tour trois peintures au musée, parmi lesquelles Urbi et Orbi.

  • Du 16 décembre 2022 au 4 avril 2023.
Soyez le premier à commenter...

Un commentaire

Laisser un commentaire

Culture

Les musiciennes appelées à se faire connaître jusqu’au 9 février 2023

Musiciennes à Besançon (MAB) est un temps fort autour de la création féminine à Besançon mais aussi en Bourgogne Franche-Comté. À travers ce projet, Le Bastion, la Rodia et Mazette ! ont pour objectif de participer à l’accès en égalité à la pratique musicale, mettre en valeur la création féminine et dynamiser le territoire autour de ces préoccupations. L’appel à candidature est ouvert jusqu’au 9 février 2023.

Nouveau resto, nouveaux dinos… Le Dino Zoo entre dans une nouvelle ère

Après une saison 2022 record avec 134.200 visiteurs, le parc Dino-Zoo à Étalans et ses célèbres dinosaures vont faire écaille neuve en 2023. Un chantier d’envergure et des investissements conséquents qui vont permettre au célèbre parc du Doubs, d’entrer dans une nouvelle ère et de rivaliser avec les grands sites touristiques nationaux…

J-1 avant l’ouverture du festival Drôlement… avec le fondateur Hamid Asseila

À partir de jeudi 19 janvier 2023, un tout nouveau festival arrive dans le paysage bisontin pour le plus grand bonheur des zygomatiques des habitants. Créé par la société NG Productions, le festival Drôlement Bien, qui affiche avant même de commencer sa première édition, "complet" pour tous ses spectacles, propose d’autres évènements à mourir de rire… Sans oublier une fibre sociale très importante pour Hamid Asseila, fondateur du festival.

58e Concours de jeunes chefs d’orchestre de Besançon : les inscriptions sont ouvertes

Depuis mercredi 18 janvier, les candidat(e)s peuvent s’inscrire en ligne pour participer aux épreuves de présélection du 58e Concours international de jeunes chefs d’orchestre de Besançon. Il est le seul concours de direction au monde ne faisant pas de sélection sur dossier (papier ou vidéo), mais lors d’auditions live, qui se dérouleront cette année à Besançon, Paris, Berlin, Montréal et Tokyo.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.15
nuageux
le 27/01 à 21h00
Vent
3.14 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
79 %