Altercation "musclée" avec la police à Planoise : les faits selon l'avocat de l'interpellé

Publié le 13/07/2017 - 11:05
Mis à jour le 13/07/2017 - 11:16

Suite à l'altercation du 7 juillet 2017 entre un civil et un policier, l'avocat de l'interpellé, Me Le Denmat, revient ce jeudi 13 juillet sur les faits...

10Operationimmigrationclandestinepolicepoliceauxfrontieres008.JPG
Appartement rue de Champagne à Planoise ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

 « Ce qui doit être quelque chose de simple se transforme en quelque chose qui dégénère », voici les premiers mots de Me Le Denmat concernant les faits du vendredi 7 juillet 2017 qui ont suscités de nombreuses réactions d’internautes après la diffusion d’une vidéo sur Facebook et twitter : https://twitter.com/search?q=planoise&src=typd

Rappel des faits par l’avocat

« Les policiers vont récupérer une moto qui est dans un hall d’immeuble. Il y a un attroupement, la police intervient et les gens regardent. Mon client est là à ce moment-là et interpelle un de ses amis en criant dans la rue car son ami est loin. Cette interpellation fait réagir un des policiers, qui aux dires de mon client, le contrôle régulièrement.  Ce policier lui dit ensuite – »tais-toi sale sauvage »-.

A partir de ce moment-là, il y a une difficulté. Mon client s’en va et selon les policiers, ils sont victimes d’outrage. Il a d’ailleurs été condamné pour les outrages. La vérité judiciaire, le tribunal l’a dite.

Porte-t-il des coups aux policiers ?

« Non non, il s’en va et quelques minutes plus tard les policiers, une fois la moto enlevée, qui n’a rien à voir ni avec les gens ni avec mon client », précise-t-il, « ils recherchent mon client et le trouvent tout près en train de marcher. Ils veulent le contrôler et là les choses dégénèrent complétement. Est-ce que l’arrestation est trop musclée d’entrée de jeu ? Je n’en sais rien, je n’y étais pas. Il ne faut pas donner plus d’importance à cette situation qu’elle n’en a, c’est un petit fait divers« , conclut-il.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.22
partiellement nuageux
le 16/10 à 15h00
Vent
2.873 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
61 %

Sondage