Appel à témoins : Maéva est toujours portée disparue depuis juillet 2014

Publié le 14/04/2015 - 15:46
Mis à jour le 14/04/2015 - 15:46

Maéva, une jeune fille de 16 ans, a quitté le domicile familial situé à Chay (Doubs), le 1er juillet 2014 vers 09h50, pour se promener à pied. Depuis, elle n'est jamais rentrée chez elle. Malgré un premier appel à témoins, la famille n'a plus aucune nouvelle après un dernier courrier reçu en novembre. Sa disparition est jugée inquiétante par sa famille et ses proches. 

 ©
©

La jeune fille mineure ne possède pas de téléphone portable et n'a pas de point de chute connu.

Les recherches engagées par les différentes unités de gendarmerie du groupement de gendarmerie départementale du Doubs, complétées par les investigations qui se poursuivent toujours sous la direction du parquet de Besançon et d'un juge d'instruction, se révèlent infructueuses. 

De type européen, elle mesure 1,60m, corpulence fine, cheveux bruns longs, yeux verts. 

S'agissant d'une jeune fille mineure, avec une inquiétude légitime de la famille, il est important que toute personne l'ayant rencontrée, reconnue ou croisée depuis cette date puissent contacter le numéro vert de la gendarmerie au 0800 00 48 43. Cet appel concerne également ses amis, voire même des connaissances plus ou moins proches, ne serait-ce que par l'intermédiaire des réseaux sociaux, susceptibles d'apporter des éléments sur cette disparition.

Toute personne concernée doit comprendre la détresse de la famille, et ne pas hésiter à contacter la gendarmerie en cas d'éléments, même jugés anodins.

Cette démarche s'adresse également directement à la jeune Maéva pour l'inviter à prendre contact par tous moyens avec ses parents voire même le cas échéant par l'intermédiaire de ses amis ou ses proches avec qui elle s'entend bien.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Engins de déplacements personnels motorisés : la police nationale de Besançon rappelle les règles

Un mineur a été condamné lundi 26 avril à payer une amende s'élevant à 1.500€ pour avoir circuler sur la voie publique à bord d'un engin motorisé à deux roues roulant à plus de 25 km/h. Ce jeudi, la Direction départementale de sécurité publique du Doubs rappelle les règles générales concernant l'utilisation de ces engins dits de déplacement personnel motorisé, de plus en plus utilisés.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.3
légère pluie
le 07/05 à 3h00
Vent
5.97 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
98 %

Sondage