Emploi, numérique, formations... Les thèmes abordés lors des assises territoriales de Sauvadet

Publié le 23/10/2015 - 15:04
Mis à jour le 16/04/2019 - 14:59

François Sauvadet, candidat LR-UDI aux élections régionales des 6 et 13 décembre prochain, a réuni ce jeudi 22 octobre 2015 plus de 150 élus locaux, maires, conseillers départementaux et régionaux à Saint-Vit dans le Doubs pour les premières "Assises Territoriales de la région Bourgogne Franche-Comté".

assises_territoriales_de_bourgogne_franche-comte.jpg
assises_territoriales_de_bourgogne_franche-comte.jpg
PUBLICITÉ

Un rendez-vous annuel

Une première table-ronde sur la « place des communes et intercommunalité dans la future Région » a réuni Jacques Pélissard (président honoraire de l’association des Maires de France), Dominique Verien (présidente de l’association des Maires Ruraux de l’Yonne), Patrick Genre (président de l’association des Maires du Doubs), Marie-Claude Jarrot (président de l’association des Maires de Saône-et-Loire), et Alain Chrétien (président de l’association des Maires de Haute-Saône) tandis que la seconde table-ronde portait sur « le couple pépartement/région au service des territoires » autour des présidents des conseils départementaux de Saône-et-Loire (André Accary), du Territoire de Belfort (Florian Bouquet), du Doubs (Christine Bouquin), du Jura (Clément Pernot) et de l’Yonne (André Villiers). 

Les élus locaux ont ensuite pu exprimer leurs attentes avant que François Sauvadet insiste sur « l’importance de cette réunion car l’avenir de la région se fera avec les élus locaux » avant de confirmer que les « Assises Territoriales » auront lieu chaque année s’il est élu.

Le numérique plus accessible

François Sauvadet a adressé un premier message aux 2,8 millions d’habitants de Bourgogne Franche-Comté « il n’y aura pas de territoires oubliés« . Reprenant son slogan de campagne, il a expliqué  que « notre région, nous la voulons en grand, mais nous la ferons aussi au plus proche des habitants« .

Il est ensuite revenu sur les atouts de la Région en soulignant le potentiel industriel, agricole et gastronomique avant de souligner l’importance du « déploiement du numérique » en prenant l’exemple de « la coopération mise en place avec six départements de Bourgogne Franche-Comté pour créer une « société publique locale » qui permettra de commercialiser ensemble les fibres optiques« . Il a également assuré que la région doublerait les crédits consacrés au très haut débit en passant de 80 à 160 millions d’euros.

Des formations territorialisées

Dans le domaine de l’emploi et de la formation, le candidat a affirmé que les formations « devront être exclusivement tournées vers l’emploi et territorialisées« . Il a ensuite abordé les thématiques des « contrats de plan », la « présence médicale » et « la promotion des circuits locaux » avant de conclure sur « sa volonté de changer de méthode » à propos de la nouvelle région qui « écoutera les territoires au plus près pour définir une stratégie gagnante pour tous« .

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Plus de cohérence ? Plus d'humain dans la politique ? Plus d'écologie ? Plus d'union ? Tels étaient les maîtres mots mis en avant lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi 3 juillet 2019 salle Bidault au Kursaal de Besançon en présence de membres de "l'Équipe", composée de plusieurs formations politiques à savoir d'élus d'EELV avec en tête Anne Vignot, du PCF, ou encore "À Gauche Citoyen"et quelques dissidents du PS …

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.13
ciel dégagé
le 16/07 à 0h00
Vent
1.88 m/s
Pression
1017.59 hPa
Humidité
94 %

Sondage