Besançon affiche son ambition d'acheter "éco-responsable"

Publié le 01/03/2021 - 18:20
Mis à jour le 05/03/2021 - 10:47

#AgirPourLeClimat •

La Ville annonce ce lundi 1er mars 2021 une nouvelle étape dans le cadre de sa politique "Besançon agit pour le climat" avec la transformation du cadre de la commande publique.

 © D Poirier
© D Poirier

La commande publique concerne l’achat du matériel ou d’équipements jusqu’aux travaux des bâtiments municipaux

"La Ville, le CCAS de Besançon et Grand Besançon Métropole achètent désormais «éco-responsable» !" annonce dans un communiqué la municipalité. "Chaque achat intégrera désormais les préoccupations du XXIème siècle : accélérer les transitions écologiques et sociales en poursuivant des objectifs éthiques, inclusifs et de développement durable".

Un levier économique...

En France, cette commande publique représente 200 milliards d’euros (environ 8-10% du PIB). 60 % de cette commande est réalisée par les collectivités locales. À Besançon, elle représente 28,5 millions d’euros par an -hors délégation de service public - 61,8 millions d’euros pour le Grand Besançon et 3,3 millions d’euros pour le CCAS.

...et un levier écologique

Anne Vignot, la maire EELV de Besançon a donc décidé de modifier les conditions d’achat public en adoptant un SPASER. Comprenez un schéma de promotion des achats socialement et écologiquement responsables) et un cahier des charges en matière de prescriptions énergétiques et environnementales applicables à la construction, à la réhabilitation et rénovation énergétique des bâtiments.

La municipalité de Besançon donne quelques exemples :

  • Achat de produits d’entretien d’origine naturelle ou non testés sur les animaux
  • Augmentation de la végétalisation et la prise en compte de la biodiversité lors de la désimperméabilisation des cours d’école.
  • Utilisation de peintures, de revêtements et de produits d’entretien sans perturbateurs endocriniens
  • Interdiction de préparer des repas pour les cantines avec des poulets issus d’élevages industriels.
  • Augmentation du confort (moins de bruit...) et la réduction de la consommation énergétique dans les écoles, les gymnases et les bâtiments municipaux que nous rénovons.
  • Soutien et l’incitation à faire évoluer l'offre des entreprises vers des produits et services plus équitables et plus durables
  • Engagement de travailler avec des personnes en insertion sur certains chantiers :
    • Marché de réinsertion professionnelle en faveur des demandeurs d’emploi pour l’entretien des espaces verts et naturels de la ville, le désherbage des remparts...
    • Marché conclu avec un ESAT (handicap) pour la précollecte, la collecte, le transport et le traitement des papiers et des cartons de la Ville et du Grand Besançon
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Haute-Saône : interdiction de brûler ses déchets verts à l’air libre

La Préfecture a installé le vendredi 2 avril 2021 une sous- commission de la commission consultative départementale de sécurité et d'accessibilité (CCDSA), dédiée au risque incendie en forêt et dans les espaces naturels. Elle précise qu'il est désormais interdit de brûler à l'air libre ses déchets verts. Voici quelques solutions alternatives..

Réchauffement climatique en Bourgogne Franche-Comté : l’Ademe accompagne les territoires

Selon une publication récente d'Alterre Bourgogne Franche-Comté, le changement climatique est une réalité dans notre région et les estimations sur ces 70 prochaines années sont loin d'être réjouissantes. Afin d'accompagner les territoires engager dans l'adaptation aux conséquences des changements climatiques, l’Agence de la transition écologique (ADEME), établissement public sous la tutelle conjointe du ministère de la Transition écologique et du ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation porte de nombreux projets.

Enquête flore en Franche-Comté : tentez de repérer la corydale solide !

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l'une de ces espèces... Cette semaine, zoom la corydale solide !

La Boucle du Doubs vidée de son eau de juillet à septembre 2021 – POISSON D’AVRIL !

C'est un projet qui est dans les tuyaux depuis plus de dix ans : la Ville de Besançon souhaite vider la rivière du Doubs de juillet à mi-septembre 2021, uniquement sur la boucle qui encadre le centre-ville. Objectifs : la nettoyer et récupérer du mobilier urbain et des VéloCités... Bien sûr, cet article est un gros poisson d'avril dans la rivière pour se changer les idées en cette période compliquée ! On espère que vous l'avez apprécié... nous, on a aimé l'écrire...
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.44
couvert
le 15/04 à 15h00
Vent
4.89 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
33 %

Sondage