Besançon : ivre, il entre par effraction dans un appartement pour fumer du cannabis

Publié le 01/04/2023 - 18:24
Mis à jour le 16/04/2023 - 22:29

Jeudi 30 mars à 22h05, les forces de l’ordre sont intervenues rue du Docteur Mouras à Besançon.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Les effectifs de police ont été requis suite à une perturbation d’un individu qui se trouvait dans la cour d’une résidence. Sur place, un témoin a déclaré que le mis en cause avait dégradé le volet d’une porte fenêtre pour pénétrer dans un appartement qui ne lui appartenait pas, situé au rez-de-chaussée.

Interpellé dans le salon de cet appartement, l’individu était ivre et possédait des produits stupéfiants sur lui. Après avoir constaté une forte odeur de cannabis, les forces de l’ordre ont trouvé d’autres stupéfiants sur les lieux. Suite à la perquisition, une somme de 700 euros dans une boîte métallique, des sachets vides de conditionnement pour stupéfiants et deux balances ont été saisis. 

L'individu transporté au CHU de Minjoz

Pris en charge par la police secours, le mis en cause a été placé en garde à vue. Après avoir été examiné par un médecin, l’auteur a été déclaré incompatible avec sa mesure de garde à vue, il a donc été transporté au CHU de Minjoz pour des soins.

Entendu, le mis en cause de 32 ans a reconnu avoir acheté la veille deux pochons de cocaïne, 2,25g après pesée pour 120 euros, puis avoir rejoint un ami à son domicile pour aller fumer du cannabis. Il a ensuite déclaré qu’il avait toqué à son volet puis qu’il s'était réfugié à la vue de la police, niant toute effraction. Interpellé à son domicile le lendemain, il a été placé en garde à vue.

Le mis en cause et le locataire sont toujours en garde à vue.



Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 25.63
couvert
le 14/04 à 15h00
Vent
2.18 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
66 %