Alerte Témoin

Besançon, pionnière en politique énergétique

Publié le 01/02/2013 - 18:57
Mis à jour le 01/02/2013 - 19:02

La ville est la première collectivité française à obtenir le label européen "Cit'ergie European Energy Award Gold". Besançon a été à nouveau récompensé ce jeudi 31 janvier à l'occasion des Assises de l'énergie  Grenoble pour "sa  politique ambitieuse de maîtrise énergétique". Des villes européennes en Allemagne, Autriche et Suisse (Zurich, Lausanne, Munster, etc.) ont déjà intégré ce cercle des précurseurs en maîtrise de l'énergie.

besancon_remise_gold_1.jpg
Bruxelles (26/11/12) Benoît Cypriani, représentant la ville de Besançon, a reçu le label des mains de Günther Oettinger, Commissaire Européen à l'Energie. ©

Label européen

"La ville de Besançon a initié un programme d'actions quantifiées et chiffrées sur sa politique énergétique dès 2004" et "rejoint 64 collectivités européennes détentrices de cette distinction", précise l'Ademe, l'agence de la maitrise de l'énergie (Ademe).  

Pour obtenir ce label, Besançon a réalisé 75 % des actions de son programme déployé dans six secteurs (patrimoine de la collectivité, approvisionnement en énergie, mobilité, organisation, développement territorial, coopération).

À titre d'exemple, ont été mis en place un programme de rénovation de  l'éclairage public (lampe à sodium, mise en veilleuse automatique, etc.), un service d'autopartage, un prêt de caméras thermiques à 200 ménages, la construction d'une chaufferie à bois ou la construction d'une crèche produisant plus d'énergie que sa consommation. 

 Tous les quatre ans, les collectivités labellisées sont de nouveau auditées.  À l'occasion des Assises nationales de l'énergie, organisées jeudi et vendredi à Grenoble, l'Ademe a remis ce label à Besançon et a récompensé huit autres collectivités françaises, également engagées dans une politique énergétique volontariste. Il s'agit des villes et des communautés urbaines de Bordeaux et Quimper, de la communauté d'agglomération de Seine-Eure et de Grenoble. Les villes de Fontaine (Isère) et de Bourg-lès-Valence (Drôme) viennent elles de lancer leur démarche.

 Ces labels européens ont plusieurs degrés en fonction du pourcentage d'actions réalisées, le "Cit'ergie European Energy award gold" étant le plus exigeant. "Alors que toutes les communes de plus de 50.000 habitants ont désormais l'obligation de se doter d'un Plan-Climat-Energie-Territorial (PCET), ces distinctions récompensent l'engagement des collectivités en faveur de la maîtrise de l'énergie", a commenté l'Ademe.

Collectivités labellisées en France

2007 :
La ville de Besançon (25), 120 000 habitants
La ville d'Echirolles (38), 37 000 habitants
La communauté d'agglo de Grenoble Alpes Métropole (38), 405 000 habitants
La ville de Montmélian (73), 4 000 habitants

2010 :
La ville de Nantes (44), 283 300 habitants
La ville de Rennes (35), 206 655 habitants

2011 :
La ville de Châtellerault (86), 33 540 habitants
La Communauté d'agglomération du Pays Châtelleraudais (86), 54 346 habitants
La Communauté urbaine de Dunkerque (59), 200 417 habitants
Le Pays de Montbéliard Agglomération (25), 117 690 habitants, + 3 collectivités ont obtenu le renouvellement du label national Cit’ergie
La ville de Besançon (25), 121 391 habitants
La ville d'Echirolles (38), 36 045 habitants
La ville de Montmélian (73), 4 057 habitants

2012 :

European Energy Award Gold La ville de Besançon (25), 121 391 habitants

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Avec l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Touche pas au blaireau

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

Risque de sécheresse pour 53 départements

Plus de la moitié des départements français sont exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse estivale, selon une prévision rendue publique jeudi par le ministère de la transition écologique et solidaire, qui veut ainsi améliorer l'anticipation à ce phénomène. La Haute-Saône fait partie des 11 départements où le risque est "très probable". Dans les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, le risque est "probable".

EELV Bourgogne Franche-Comté réclame l’arrêt des subventions à l’aéroport de Dole-Tavaux

Europe-écologie les Verts Bourgogne Franche-Comté estime que la crise sanitaire du Coronavirus "oblige à repenser l’avenir" et demande l’arrêt de toutes les subventions "à la gabegie financière, écologique et sociale de l’aéroport de Dole-Tavaux." Le parti pense qu'il serait "plus opportun de réaffecter ces subventions à l’amélioration des lignes ferroviaires..."
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.52
ciel dégagé
le 29/05 à 21h00
Vent
3.32 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
55 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune