Quoi de neuf pour les hélicoptères de santé dans la région?

Publié le 17/11/2019 - 14:30
Mis à jour le 17/11/2019 - 14:02

Le marché des hélicoptères sanitaires de Bourgogne-Franche-Comté vient d’être attribué à la société Mont-Blanc Hélicoptères, annonce ce mercredi 13 novembre 2019 l'ARS. Selon cette dernière, c'est un pas en avant pour intensifier le recours à ces véhicules...

dragon 25 hélicoptère vèze doubs
© prefet25
PUBLICITÉ

La société Mont-Blanc Hélicoptères (MBH), basée à Annemasse, en Haute-Savoie, s’est vue notifier l’attribution du marché des hélicoptères sanitaires de Bourgogne-Franche-Comté, le 4 novembre, par le groupement de commandes régional.

Un nouvel hélicoptère à Nevers en 2020

La Bourgogne-Franche-Comté compte actuellement 4 hélicoptères sanitaires (Dijon, Besançon, Auxerre et Chalon-sur-Saône), un hélicoptère de la sécurité civile (Besançon).

L’arrivée d’un hélicoptère sanitaire à Nevers est prévue en janvier 2020, pour répondre aux besoins du département, trop partiellement couverts à ce jour, alors même que le temps médical est particulièrement rare et donc précieux sur ce territoire.

Intensifier le recours aux hélicoptères

Le Projet Régional de Santé (PRS) , arrêté en 2018, a fixé l’objectif d’intensifier le recours aux transports héliportés pour :

  • réduire le temps d’accès au patient et son transport vers le service hospitalier le plus adapté,
  • mais aussi pour limiter le temps d’intervention des équipes mobiles du SMUR et augmenter ainsi leur disponibilité.

Le marché régional prévoit de réaliser 3 500 heures de vol par an, 4 000 à moyen terme (contre moins de 3 000 en 2018, pour 4 appareils).

Des machines neuves de dernière génération

Ce marché va permettre à chaque base de "disposer de machines neuves de dernière génération, d’une machine de plus gros emport et de grand rayon d’action pour chacun des deux CHU",  favorisant ainsi la réalisation de missions spécialisées, en particulier en périnatalogie.

Une opération des CHU de la région

Ce groupement pour l’acquisition de prestations de transports sanitaires héliportés relevant de l’aide médicale d’urgence est composé du CHU Dijon Bourgogne, qui a piloté la passation du marché en tant que coordonnateur du groupement, du CHU de Besançon, des centres hospitaliers de Chalon-sur-Saône, Auxerre et Nevers.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Besançon : le Registre des tumeurs du Doubs au CHU reçoit la très bonne note de « AAA »

Le registre des tumeurs du Doubs au CHU de Besançon vient de recevoir la note "AAA", soit la meilleure note de la part du Comité d'évaluation des registres (CER), pour ses travaux d'enregistrement des données, mais aussi de la santé publique et de recherche. Dr Anne-Sophie Woronoff, responsable du Registre des tumeurs du Doubs nous en parle…

Opioïde : les ordonnances du Tramadol bientôt limitées à 3 mois

Le tramadol ne pourra bientôt plus être prescrit que pour une durée maximum de trois mois au lieu d'un an auparavant, a décidé l'Agence du médicament (ANSM) pour limiter les risques de mauvais usage de ce médicament de la famille des opioïdes. Cette mesure entrera en vigueur le 15 avril 2020, précise l'agence sanitaire.

Urssaf : le point sur la réforme de la sécurité sociale des Indépendants

Depuis le 1er janvier 2018, la protection sociale des indépendants est progressivement confiée au régime général de la Sécurité sociale. Cette mise en œuvre progressive prend fin à partir de ce 1er janvier 2020, date à laquelle les collaborateurs de l’ex-RSI intègrent les organismes du régime général.

Qualité de l’air à Planoise : un dispositif de surveillance installé depuis vendredi

Comme il avait été annoncé en conférence de presse par le préfet jeudi dernier, dispositif de suivi environnemental et sanitaire a été mis en place au niveau du parking extérieur du CCAS de la ville de Besançon ce 3 janvier 2020 suite à l'incendie de la fourrière de Planoise. Une cellule de suivi poursuivra son activité et se réunira à nouveau lundi 6 janvier en préfecture.

Anne-Laure Moser à la direction de l’organisation des soins de l’ARS Bourgogne Franche-Comté

Nominations • Changement d'organigramme au sein de l'ARS avec le décloisonnement entre le champ sanitaire et la sphère médico-sociale. Au 1er janvier 2020, Anne-Laure Moser prendra la tête de la direction de l’organisation des soins de l’ARS Bourgogne-Franche-Comté. Damien Patriat est nommé directeur de l’autonomie. Enfin, depuis le 10 décembre 2019, Véronique Tisserand a pris la responsabilité de la délégation départementale de Haute-Saône.

Libre service dans les pharmacies : du changement à venir à partir du 15 janvier...

L’aspirine, le Doliprane ou l’Advil, médicaments vendus sans ordonnance, ne seront plus en accès libre dans les rayons des pharmacies, mais obligatoirement rangés derrière le comptoir à partir du 15 janvier 2020. Objectif : limiter les risques liés à un mauvais usage, a annoncé mardi 17 décembre 2019 l’agence du médicament ANSM.

Épidémie de gastro-entérite : la Bourgogne Franche-Comté toujours dans le rouge

A l'approche des fêtes, l'épidémie de "gatsro" s'intensifie sur l'ensemble du territoire national avec 169 cas de gastro-entérite pour 100.000 habitants. Les régions Pays de la Loire (282 cas pour 100.000 habitants), Bourgogne-Franche-Comté (244) et le Grand Est (224) sont particulièrement touchées.

Vaccination contre la grippe des professionnels de santé : « des efforts à poursuivre » en Bourgogne-Franche-Comté

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté se mobilise pour encourager la vaccination contre la grippe des professionnels de santé. Exemple au centre régional de lutte contre le cancer Georges-François Leclerc à Dijon, où les initiatives se conjuguent pour souligner les enjeux de ce geste individuel à portée collective.

Station de Métabief

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 3.99
partiellement nuageux
le 25/01 à 9h00
Vent
0.47 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
78 %

Sondage