Cambriolage dans une école de Courchaton : le maire blessé, trois individus en garde à vue

Publié le 30/10/2014 - 10:06
Mis à jour le 30/10/2014 - 15:39

Ce jeudi 30 octobre, peu après minuit, Christian Boyer, maire de Courchaton (Haute-Sône), a pris en flagrant délit trois individus qui tentaient de voler du matériel informatique dans l’école de la commune. En tentant de les interpeller, le maire a été agressé à coups de marteau au visage et au bras. Trois individus correspondant à la description ont été placés en garde à vue. Une enquête est ouverte.

 © Alexane Alfaro
© Alexane Alfaro

Les trois individus suspectés sont deux hommes et une femme. Ils ont fracturé une fenêtre à l'arrière du bâtiment et ont sorti des ordinateurs, des imprimantes et des chaussures. Le matériel était placé à l'extérieur de l'école dans l'attente d'être chargé dans un véhicule.

En tentant d'arrêter les cambrioleurs, Christian Boyer a reçu des coups de marteau à une joue et à l'avant d'un bras par l'un d'eux. Il a tout de même réussi à relever la plaque d'immatriculation du véhicule dans lequel les auteurs ont pris la fuite.

Le maire a été pris en charge par le Samu et transporté à l'hôpital.

Les militaires du peloton desurveillance et d'intervention de Lure et de la communauté de brigades d'Héricourt sont intervenus sur les lieux. Alors qu'ils se trouvent sur les lieux des faits, trois jeunes individus (deux hommes et une femme) correspondant au signalement des mis en cause, se présentent à eux en prétextant le vol d'un téléphone portable et une bagarre avec un homme. Ils sont immédiatement interpellés et placés en garde à vue. L'enquête se poursuit pour établir leur participation aux faits et leur degré de responsabilité.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Besançon et Montbéliard : 4.500 personnes et 3.500 véhicules contrôlés en 5 jours

Du 8 au 12 avril 2024, une opération "Place Nette" de grande ampleur s’est déroulée dans le département du Doubs. Réalisée en étroite coordination avec les procureurs de Besançon et de Montbéliard, cette action "coup de poing" s’inscrit dans le cadre des actions de lutte contre la délinquance liée aux trafics de stupéfiants, à l’économie souterraine et au proxénétisme voulues par le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer et le Garde des Sceaux. L'heure est au bilan...

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 0.44
nuageux
le 19/04 à 3h00
Vent
2.1 m/s
Pression
1024 hPa
Humidité
94 %