Depuis la première canicule en 2003, la sensibilisation aux fortes chaleurs a évolué

Publié le 09/08/2023 - 08:04
Mis à jour le 18/08/2023 - 09:47

En 2003, la France connaissait un été inédit dans l'histoire du climat. Si ce record de températures n'a encore jamais été dépassé, les mentalités, elles, ont bien changé. Mise en place de la vigilance canicule, restrictions et préventions quotidiennes... Météo France revient sur cette évolution dans un communiqué de presse, mardi 8 août.

"La canicule de 2003 reste identifiée comme la vague de chaleur la plus forte qu'a connu la France métropolitaine depuis le début des mesures (1947)", informe Météo France. Dès juin 2003, une vague de chaleur s'abat sur le sud de la France. En juillet, un second épisode touche la métropole. Début août, le mercure grimpe à nouveau pour atteindre des niveaux de chaleur jamais atteints, sur tout le pays et sur une grande partie de l'Europe Occidentale. L'été 2003 est encore aujourd'hui l'été le plus chaud qu'a connu la France, devant l'été 2022.

Naissance de la vigilance canicule

Suite aux fortes chaleurs de 2003, le gouvernement a souhaité que la Vigilance de Météo-France intègre le phénomène canicule, un an plus tard, en 2004. "La chaleur, y compris un pic de chaleur, a en effet un impact sanitaire sur les populations exposées. Un système de critères à l'échelle départementale a été défini avec les acteurs de la santé", précise Météo France. Ainsi, ces critères sont destinés à guider les experts dans l'évaluation opérationnelle du niveau de vigilance. Ils peuvent être modulés avec certains facteurs aggravants : durée, précocité de la vague de chaleur, pollution, humidité ou atténuants, c'est-à-dire brièveté de l'épisode.

Quels changements ?

La prise de conscience des risques dues aux fortes températures a conduit à améliorer les outils de prévention. "À Météo-France, la prévision des vagues de chaleur s'est considérablement améliorée", précise l'organisme. Sur la base de leur analyse et de leur expertise des modèles numériques de prévision du temps, les équipes peuvent prévoir plusieurs jours à l'avance des configurations météorologiques propices aux canicules. "Les équipes affinent leurs prévisions et sont capables de déterminer plus précisément le niveau des températures qui sera atteint et les zones géographiques qui seront concernées", affirme Météo France.

Prévenir des vagues de chaleur

Afin de protéger les populations des impacts sanitaires liés aux vagues de chaleur, il importe d'une part de les sensibiliser aux bons gestes individuels et aux mesures collectives.

  • Santé publique France et le ministère chargé de la santé mettent à disposition des supports de prévention (dépliants, brochures, affiches, infographies) en plusieurs langues.
  • Météo-France relaie également auprès du public des conseils de comportement adaptés dans le cadre du dispositif de vigilance météorologique.

Info +

Les vagues de chaleur ont des impacts sur la santé, mais également sur l'environnement (sécheresse, incendies de forêts...). Pour prévenir et limiter ces dangers, l'État a mis en place en juin 2023 le premier plan d'anticipation des vagues de chaleur. Il s'appuie sur le dispositif de Vigilance de Météo-France. Ce plan complète le dispositif sur les risques sanitaires piloté par le ministère de la Santé et de la Prévention et Santé publique France, en l'élargissant aux impacts non directement sanitaires : transports, énergie, agriculture, éducation, sports.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Deux lynx relâchés dans le massif du Jura

Le 6 et le 13 mai 2024, deux femelles lynx ont été respectivement remises en liberté à proximité du lieu où elles avaient été recueillies à l’hiver dernier sur les communes de Morbier et de Montlebon a précisé la DREAL dans un communiqué du 27 mai 2024. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 11.91
couvert
le 28/05 à 21h00
Vent
1.35 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
84 %