Chaleur automnale : en Bourgogne Franche-Comté, les réserves d’eau restent très fragiles

Publié le 28/10/2022 - 11:36
Mis à jour le 28/10/2022 - 10:54

Malgré des orages en septembre et octobre 2022, les chaleurs persistantes engendrent des sécheresses parfois alarmantes dans plusieurs départements de l’ouest de la France. En Bourgogne Franche-Comté, pas de situation de crise ni d’alerte renforcée, mais les réserves en eau sont fragiles en particulier en Côte d’Or, en Saône-et-Loire, dans la Nièvre, en Haute-Saône, dans une partie du Doubs et du Jura.

 © AA
© AA

Les différents stades de vigilance et d'alerte :

  • "Vigilance" : Information et incitation des particuliers et des professionnels à faire des économies d'eau
  • "Alerte" : Réduction des prélèvements à des fins agricoles inférieure à 50% (ou interdiction jusqu'à 3 jours par semaine), mesures d'interdiction de manœuvre de vanne, d'activité nautique, interdiction à certaines heures d'arroser les jardins, espaces verts, golfs, de laver sa voiture, ...
  • "Alerte renforcée" : Réduction des prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50% (ou interdiction supérieure ou égale à 3,5 jours par semaine), limitation plus forte des prélèvements pour l'arrosage des jardins, espaces verts, golfs, lavage des voitures, ..., jusqu'à l'interdiction de certains prélèvements
  • "Crise" : Arrêt des prélèvements non prioritaires y compris des prélèvements à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d'assurer l'exercice des usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité)
  • Zone d’alerte spécifique aux eaux souterraines

Le Doubs

Ce département est en "vigilance", cela signifie que la population, particuliers comme professionnels, est incitée à faire des économies d’eau. Environ les 3/4 du territoire sont concernées à l’exception du Grand Besançon, Roulans, Baume-les-Dames, L’Isle-sur-le-Doubs.

Le Jura

La partie placée en "vigilance", comprend la communauté de commune Jura Nord, Dole, la CC de la Plaine Jurassienne, la CC Bresse Haute Seille, Lons-le-Saunier, la CC de la Région d’Orgelet, la CC Porte du Jura.

La Haute-Saône

L’ensemble du département est en "vigilance". 

Le Territoire de Belfort

Ce département est le seul en Franche-Comté à ne pas être, à ce jour, inquiété. 

La Côte-d’Or

L’ensemble du département est en "vigilance".

La Saône-et-Loire

Ce département ne subit, à ce jour, aucune vigilance.

L’Yonne

Le département est l’un des plus touchés en Bourgogne Franche-Comté par la sécheresse puisqu’une partie est en "vigilance", et d’autres sont en "alerte". Cela signifie : réduction des prélèvements à des fins agricoles inférieures à 50% (ou interdiction jusqu’à 3 jours par semaine), mesures d’interdiction de manoeuvre de vanne, d’activité nautique, interdiction à certaines heures d’arroser les jardins, espaces verts, golfs, de laver sa voiture, etc.

La Nièvre

La majeure partie de la Nièvre n’est pas sous restriction ni en "vigilance". En revanche une zone de la communauté de communes Haut Nivernais-Val d'Yonne est en "alerte".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Amancey : la remise des prix du concours des prairies fleuries aura lieu le 3 décembre

Les prairies fleuries sont des herbages non semés, riches en espèces, qui sont fauchés ou pâturés à destination de l’alimentation du bétail. Le concours des prairies fleuries récompense le meilleur équilibre agro-écologique des prairies. La cérémonie aura lieu le samedi 3 décembre à partir de 9 h 45 à la fruitière du Pays de Courbet - Zone artisanale du Grand Bois - à Amancey.

Action des Jeunes Écologistes de Franche-Comté en forêt de Chaux concernant la COP 27

Le dimanche 6 novembre 2022, Les Jeunes Écologistes de Franche-Comté se sont retrouvés au cœur de la forêt de Chaux de Dole pour exprimer leur mécontentement face à l’organisation de la COP 27 sous sa forme actuelle et afin de dénoncer la décision du gouvernement relative au vote du  projet de loi de finances pour 2023 qui encourage la privatisation de l’ONF. 

Grand Besançon : le ruisseau de la Mouillère fait l’objet d’une étude de restauration

L'avenir du ruisseau de la Mouillère, situé près de l'avenue Foch à Besançon, sera débattu ce mercredi 9 novembre par les élus de Grand Besançon Métropole en conseil communautaire. La veille, en amont, la présidente Anne Vignot et le conseiller communautaire Gilles Ory ont présenté ce projet à la presse.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.96
légère pluie
le 29/11 à 3h00
Vent
0.81 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
97 %