Alerte Témoin

Confinement : la Ville s'organise pour aider les Bisontins...

Publié le 31/03/2020 - 17:50
Mis à jour le 31/03/2020 - 18:04

Visioconférence •

Jean-Louis Fousseret, le maire de Besançon et président du Grand Besançon a  donné une conférence de presse audiovisuelle ce 31 mars 2020 sur l'organisation de la collectivité pendant la crise sanitaire.

"Cette conférence a pour objectif de communiquer. Les gens ont besoin d'être informés", explique le maire de Besançon alors qu'un plan de continuité a été instauré pour permettre le télétravail de 500 personnes (en tant normal une centaine de personnes). Sur le terrain, la vie continue également grâce aux acteurs indispensables au bon fonctionnement de la Ville...

3.000 masques lavables attendus en fin de semaine

Au niveau de son équipement, la Ville de Besançon attend 3.000 masques lavables qui proviennent d'une entreprise du Jura, a indiqué le maire ce mardi. "Nous les donnerons aux personnes qui sont exposées en première ligne comme à l'accueil des écoles- crèches, au service propreté, à l'eau et l'assainissement, police nationale, du CCAS... »

La Ville a recommandé du gel hydroalcoolique et des gants. Elle possède actuellement 4.500 gants en stock qui sont prêts à être distribués. En ce qui concerne le gel hydroalcoolique, la ville en a acheté 20 litres à un pharmacien Bisontin. "La meilleure barrière reste toutefois un nettoyage approfondi des mains avec du savon et cela pendant 30 secondes", a souligné Jean-Louis Fousseret.

À l'échelle de la Bourgogne Franche-Comté, 500.000 masques ont été commandés. "Nous espérons avoir des livraisons complémentaires d'ici la fin de la semaine", est-il précisé.

50 enfants accueillis dans huit écoles de la ville

Le confinement implique que des parents se rendent sur leur lieu de travail comme les soignants, le personnel du CCAS, les forces de l'ordre ou encore les agents de la préfecture et les sapeurs-pompiers. "Nous allons étendre cet accueil", indique J-L Fousseret.

Huit écoles ont été ouvertes à Besançon (quatre écoles maternelles et quatre  écoles élémentaires). Elles accueillent au total, ce 31 mars, 50 enfants (la jauge maximale étant de 120 enfants avec le même nombre d'écoles). Deux crèches fonctionnent (avec 10 enfants par crèche) : "s'il fallait augmenter notre capacité d'accueil, nous le ferions", conclut-il.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Coronavirus COVID-19

Coronavirus : quelle situation début juillet en Bourgogne Franche-Comté ?

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du virus reste faible. Conséquence, le nombre de formes graves nécessitant une hospitalisation continue de baisser dans la région : 132 patients contre 1.380 au plus fort de l'épidémie dans les hôpitaux le 17 avril 2020. Début juillet, moins de 10 patients étaient en réanimation en lien avec le Covid-19. En Bourgogne Franche-Comté, plus de 1.700 personnes sont mortes du Coronavirus.

Coronavirus : les derniers chiffres en Franche-Comté

Le nombre de patients hospitalisés souffrant de formes graves du Covid-19, le cumul des décès dans les hôpitaux ou le nombre de sorties d'hospitalisation. Voici les dernières données et statistiques liées à l'épidémie de Coronavirus dans le Doubs, le Jura, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

Covid-19 : quelles modalités d’organisation du diplôme national du brevet en Franche-Comté ?

Les modalités d’organisation du diplôme national du brevet (DNB) sont modifiées à titre exceptionnel pour la session 2020, dans le contexte des mesures prises pour limiter la propagation de l’épidémie de covid-19 et dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire. Dans l'académie de Besançon, 14 459 candidats scolaires sont concernés. Voici les modalités...

Covid-19 : la circulation du virus "faible" en Bourgogne-Franche-Comté

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du Coronavirus  est "toujours faible" en Bourgogne-Franche-Comté, mais le coronavirus reste présent indique l'agence régionale de santé qui invite à toujours respecter "scrupuleusement" les mesures de prévention. La moyenne des hospitalisations pour Covid-19, s’établit autour de deux entrées par jour en moyenne et  en dessous d’ une entrée par jour en réanimation.

Didier Viodé met en vente ses oeuvres pour soutenir l'art

Pendant le confinement, l'artiste bisontin Didier Viodé a peint pas moins de 59 autoportraits, soit un par jour, pour passer le temps… Finalement, son travail ne sera pas inutile : ses œuvres sont mises aux enchères de le but de récolter des fonds pour soutenir l'art, impacté par la crise du covid-19. Mise à prix : 500 euros.

Besançon : pour tous vos achats, vos commerçants et artisans sont là !

Depuis le 11 mai, les commerces peuvent de nouveau accueillir le public après deux mois de fermeture dus à la crise sanitaire du Covid-19. À Besançon, les clientes et clients étaient nombreux à revenir soutenir leurs commerces, malgré les mesures barrières à respecter. Un mois après, quel bilan font les commerçants ? Quel avenir pour le commerce de proximité ? Nous avons rencontré Olivier Lecossois, gérant de Vintage Corner, installé au centre-ville depuis 1994, pour un focus sur le prêt-à-porter.

Société

Le télétravail pour réduire les émissions de gaz à effet de serre

En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. En se basant sur un potentiel de 35% des actifs en télétravail ponctuel, les déplacements en France se trouveraient réduits de 2,4% (soit 3,3 millions de déplacements évités par semaine), a calculé l'Ademe. Anchiy / IStock.com

Loto du patrimoine : 18 sites sélectionnés pour la nouvelle édition

Le ministre de la Culture Franck Riester et l'animateur Stéphane Bern ont présenté mardi les édifices qui bénéficieront des revenus du loto du patrimoine Les sites religieux forment la moitié de ce cru 2020. En Bourgogne Franche-Comté, le temple protestant Saint-Martin de Montbéliard a été sélectionné pour cette troisième édition.

Ce qui change à partir de ce 1er juillet 2020…

Encadrement de loyers, véhicules polluants, baisse des tarifs réglementés du gaz, prime de risque revalorisée à 100 euros net pour 30 000 personnels des urgences, plafonnement des frais d’incidents bancaires pour certains clients, tarifs et allocations revalorisés etc. Voici ce qui change à compter de ce 1er juillet
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     12.29
    ciel dégagé
    le 04/07 à 0h00
    Vent
    0.52 m/s
    Pression
    1022 hPa
    Humidité
    96 %

    Sondage