Coups de feu et jeunes blessés à Planoise : le député Laurent Croizier répond à la maire de Besançon

Publié le 02/09/2022 - 17:36
Mis à jour le 02/09/2022 - 18:06

Laurent Croizier, député MoDem de la 1ère circonscription du Doubs, a souhaité réagir par voie de communiqué de presse aux récents événements survenus dans le quartier de Planoise, à Besançon, et aux déclaration d’Anne Vignot, maire de la ville.

Laurent Croizier © Hélène Loget
Laurent Croizier © Hélène Loget

"J’appelle la maire de Besançon à revenir à un dialogue respectueux et serein avec l’État et la Police nationale." C’est par ces mots que Laurent Croizier, député MoDem de la 1ère circonscription du Doubs, s’est exprimé au sujet des récents événements survenus lundi 29 août dans le quartier de Panoise, à Besançon, où deux mineurs de 15 et 16 ans ont été blessés suite à des coups de feu.

"Madame Vignot se trompe totalement de cible"

Les déclarations d’Anne Vignot, maire de la Ville, n’ont pas plu à l’élu : "Les menaces de recours de la maire de Besançon à l’encontre de l’État et des forces de l’ordre sont choquantes. Depuis 2017, les effectifs de police sur la circonscription de sécurité publique de Besançon ont augmenté de plus de 40%."

"Madame Vignot se trompe totalement de cible. Ce sont les trafiquants de drogue que nous devons combattre, pas l’État ou la police nationale." - Laurent Croizier, député MoDem de la 1ère circonscription du Doubs

L’homme politique regrette que "depuis deux ans, le projet de service de la police municipale de Besançon ne soit toujours pas établi". Il souhaite "une coopération renforcée entre la police municipale et la police nationale" et appelle à "la responsabilité, à la lucidité de madame la maire de Besançon et à l’engagement de chacun dans l’unit".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.29
légère pluie
le 26/09 à 18h00
Vent
4.95 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
70 %

Sondage