Alerte Témoin

Déchets nucléaires : la Franche-Comté relativement épargnée

Publié le 29/05/2019 - 11:48
Mis à jour le 29/05/2019 - 18:24

carte interactive •

Y-a-t-il des déchets nucléaires près de chez vous ? La question posée par Greenpeace a déjà sa réponse : oui. Mais où ? L'ONG a mis en ligne une carte qui liste les points de transit, les centrales et tous les autres sites sur lesquels des matériaux nucléaires sont utilisés.

gestion des de?chets nucle?aire greenpeace franche comte?
© Greenpeace

"Avec ses 58 réacteurs et 60 ans d’existence, l’industrie électronucléaire française produit des déchets radioactifs en masse, qui s’accumulent au fil des ans. Que deviennent-ils ? Où sont-ils stockés ? Par où transitent-ils ? " s"interroge Greenpeace. pour répondre à cette question, elle a mis en ligne une carte interactive.

Cette carte des déchets nucléaires présente les principaux sites d’entreposage et points de transit des déchets radioactifs générés par l’industrie électronucléaire, des installations industrielles et de recherche liées à cette industrie ainsi que trois sites militaires. "A cela s’ajoutent des matières radioactives, non considérées comme des « déchets nucléaires » par l’industrie, car théoriquement « valorisables ». "Dans les faits, elles sont très peu réutilisées : seul 1% du combustible usé est réellement valorisé. Le reste s’accumule, sans perspective de réutilisation" indique l'ONG.

Les sites d’entreposage et de stockage de déchets radioactifs sont ceux répertoriés par l’Andra. Les points de transit des convois nucléaires ont eux été identifiés par Greenpeace.

Greenpeace avait déjà alerté en début d'année contre un risque de "saturation" mondiale des déchets nucléaires, mettant également en cause des projets d'enfouissement profond des déchets hautement radioactifs.

Le rapport commandé par la branche française de l'ONG à plusieurs experts passe en revue les divers déchets produits par la "chaîne" du combustible nucléaire, de l'extraction de l'uranium aux combustibles usés déchargés des réacteurs. Mais c'est surtout ces derniers, "les plus dangereux", sur lesquels Greenpeace veut attirer l'attention. Selon le rapport, il existe aujourd'hui "un stock mondial d'environ 250.000 tonnes de combustibles usés hautement radioactifs" répartis dans une quinzaine de pays.

Et la majorité "reste entreposée dans des piscines de refroidissement sur les sites des réacteurs", note le rapport. Piscines de stockage qui selon un précédent rapport de l'ONG sont "vulnérables" aux attaques extérieures. Le rapport pointe en particulier du doigt la France où l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) a déjà souligné le risque de saturation des immenses piscines de La Hague où refroidissent les combustibles irradiés des centrales.

"Il n'y a pas de risque de saturation des piscines de La Hague avant 2030", avait assuré mercredi un porte-parole du groupe Orano (ex-Areva), assurant disposer encore de 200 emplacements (chacun représentant 5 tonnes de combustible usé), et en utiliser 20 supplémentaires par an.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Peut-on faire pousser un palmier en Franche-Comté ?

Avec l'été qui approche à grands pas vient l'envie de retourner dans son jardin. Et même en Franche-Comté, certains d'entre nous rêvent pour leur espace vert de bambous, cactus, bananiers, palmiers et autres plantes exotiques. Problème : ces végétaux originaires de pays chauds pourront-ils s'adapter au climat régional peu clément une fois l'été passé ? maCommune.info vous donne ses conseils pour réussir à créer et garder en vie votre jardin exotique…

Touche pas au blaireau

EELV Bourgogne-Franche-Comté s'inquiète de la chasse sous terre au blaireau. Le parti explique que 49 consultations publiques sont en cours pour des projets d'arrêtés qui prévoient d'autoriser, pour la saison prochaine, la vénerie sous terre. Les départements de la Nièvre, la Côte d’Or, le Doubs et la Saône-et-Loire sont concernés 

Risque de sécheresse pour 53 départements

Plus de la moitié des départements français sont exposés à des degrés divers à un risque de sécheresse estivale, selon une prévision rendue publique jeudi par le ministère de la transition écologique et solidaire, qui veut ainsi améliorer l'anticipation à ce phénomène. La Haute-Saône fait partie des 11 départements où le risque est "très probable". Dans les autres départements de Bourgogne-Franche-Comté, le risque est "probable".

EELV Bourgogne Franche-Comté réclame l’arrêt des subventions à l’aéroport de Dole-Tavaux

Europe-écologie les Verts Bourgogne Franche-Comté estime que la crise sanitaire du Coronavirus "oblige à repenser l’avenir" et demande l’arrêt de toutes les subventions "à la gabegie financière, écologique et sociale de l’aéroport de Dole-Tavaux." Le parti pense qu'il serait "plus opportun de réaffecter ces subventions à l’amélioration des lignes ferroviaires..."
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9
ciel dégagé
le 30/05 à 0h00
Vent
2.75 m/s
Pression
1019 hPa
Humidité
57 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune