‘Drame de la solitude’ en Haute-Saône : un octogénaire tue sa femme grabataire et se suicide

Publié le 02/04/2018 - 19:38
Mis à jour le 02/04/2018 - 19:38

Un octogénaire a tué sa femme grabataire d'un coup de fusil de chasse en plein coeur puis a retourné l'arme contre lui après 
avoir prévenu les secours ce lundi 2 avril à Roye en Haute-Saône.

PUBLICITÉ

L’homme, âgé de 82 ans, a téléphoné vers 14h aux services de secours les informant qu’il venait de tuer sa femme, grabataire, et que, lui aussi étant malade, il s’apprêtait à se suicider, a expliqué à l’AFP le procureur de la République à Vesoul, Emmanuel Dupic. 

Selon les dires de l’octogénaire, la décision a été prise par le couple, qui ne souhaitait plus continuer à vivre, a précisé le magistrat qui a évoqué « un drame de la solitude« .  La femme, âgée de 80 ans, a été retrouvée à l’étage, un balle de fusil de  chasse calibre 12 tirée en plein coeur et son mari a été découvert dans le garage, l’arme à côté de lui. 

Les époux avaient préparé leurs habits d’enterrement, pliés sur un lit de l’habitation, a ajouté M. Dupic. Les gendarmes de la brigade de recherches de Lure et des techniciens en investigation criminelle ont procédé au relevé d’indices dans l’après-midi. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Une adolescente fugueuse de 15 ans enlève un enfant de deux ans

Une adolescente fugueuse de 15 ans enlève un enfant de deux ans

Le petit garçon a été enlevé alors qu'il jouait dehors sous la surveillance de sa famille ce mercredi 15 mai 2019 dans le quartier Planoise à Besançon. Il a été retrouvé en bonne santé vers minuit au centre-ville de Besançon. L'adolescente de 15 ans, fugueuse et connue des services de police, est toujours en garde à vue ce jeudi matin.

«Une cinquantaine» de nouveaux cas d’empoisonnements par l’anesthésiste sont suspectés

«Une cinquantaine» de nouveaux cas d’empoisonnements par l’anesthésiste sont suspectés

Un médecin-anesthésiste de Besançon, Frédéric Péchier, déjà mis en examen pour sept empoisonnements, a été placé en garde à vue ce mardi 14 mai 2019 matin dans les locaux de la police judiciaire de la ville pour être interrogé sur «une cinquantaine» d'autres cas, a-t-on appris de source proche du dossier.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.98
légère pluie
le 20/05 à 9h00
Vent
3.34 m/s
Pression
1008.64 hPa
Humidité
97 %

Sondage