Du vendredi 6 novembre au dimanche 8 novembre, cinema kursaal, RENCONTRES CINEMA DU CCPPO

Publié le 13/10/2015 - 19:25
Mis à jour le 13/10/2015 - 19:28

trois jours pour parcourir des pages souvent inédites, voire introuvables, d'un cinéma si différent, mais si passionnant...

PUBLICITÉ

Ces rencontres s’inscrivent dans la continuité de tout le travail de diffusion effectué depuis les années cinquante par le Centre Culturel Populaire, manifestation organisée avec la collaboration des «  Amis de la Maison du Peuple et de la Mémoire Ouvrière de Besançon » et « des deux scènes »

 

Ces nouvelle rencontres ont voulu des formes d’expression cinématographique très diversifiées, montrant ainsi toute la richesse du 7 eme art, richesse souvent ignorée.

 

Des documentaires classiques a base d’interview, savamment montées et illustrées comme le film d’ouverture, Vendredi 6 novembre –18 H – C’ETAIT UN MARDI 11 sur le coup d’état au Chili en 1973 ou celui sur la difficile conquête du droit de vote par les femmes (dimanche 15H). Autre forme, le documentaire s’appuie presque exclusivement sur les archives qu’il faut bien sur commentée, comme la rétrospective de la vie du peuple américain dont on ne connait pas l’histoire. Samedi 17H 15 – UNE HISTOIRE POPULAIRE AMERICAINE film réalisé par Olivier Azam et Daniel Mermet.

 

Ou encore le documentariste plonge dans un contexte précis et rapporte ses découvertes. Deux exemples, une classe de SEGPA, SAMEDI -21H 15LE SAVOIR EST UNE ARMEavec la vie de ces ados en errance et une enseignante tenace et déterminée à la réussite de ses poussins, ou les rêves et contraintes de jeunes migrants en quête d’insertion sociale dans notre pays Samedi -16 H 15 – TOUT A RECONSTRUIRE.

 

Dans un autre ordre d’idée, (suite au succès de l’essai l’année passée), les rencontres propose un film centré sur la danse avec une jeune compagnie de Dunkerque qui presente une singulière errance des corps sur la DIGUE DU BREAK ventée au confins des zones portuaires (samedi 20H45).

 

Aussi un merveilleux délire cinématographique,centré sur le cloisonnement de notre société, ses frontières, ses murs, et son inévitable fil de fer barbelé, LA CORDE DU DIABLE, film bâti sur des reportages surprenant, déroutants parfois, film constituant une grande leçon d’analyse des images et des situations samedi début d’après midi 14 H30.

 

Et puis bien sur des fictions. Une classique dirons nous, avec Conrades,VENDREDI 6 novembre 20 H 45 , un scenario des acteurs, une histoire,et encore une reconstitution historique qui se veut fidèle sur les conditions de vie dans les campagnes profondes des siècles passés, ou dans les camps de déportation des récalcitrants. Un grand moment de cinéma que vos n’oublierez pas.

 

Et puis des fausses fictions, une presque réelle avec Dimanche – 15H 45 – LES TROIS COUSINS, mort anonymement dans une cabane de chantier. Et puis ce grand bonheur de clôture, ce même dimanche à 16 heures LA FOLLE DE TOUJANE, comment on devient un ennemi de l’intérieur, avec cet assemblage de sketches, cette savante alchimie mélangeant cinema, théâtre, chansons, collectif de création,et surtout réflexion et humour.Grands moments de bonheur avec notamment les chansons de Gilles Servat. Une grande « salade brestoise » où René Vautier incorpore dans cette belle histoire d’amour, ses thèmes préférés : la guerre d’Algérie, la colonisation de sa Bretagne, l’antimilitarisme, la bêtise de la presse, le courage des cinéastes, la libération de la femme….Prix des Peuples au festival de Cannes, prix de la fédération internationale des cinés clubs.

 

Programme donc très varié aussi dans ces dominantes thématiques, l’histoire des Peuples et de la domination politique sociale et économique des idées libérales au service des possédants, l’histoire des émigrations, la grande ou petite histoire des « gens de peu ». Récréation culturelle, trois jours pour parcourir ces pages souvent inédites, voire introuvables, d’un cinéma si différent, mais si passionnant, avec une pensée constante à René Vautier, cinéaste très ami du ccppo, qui s’est éteint cette année après une longue vie de combat, camera au poing, pour la vérité et l’expression des gens qui ne peuvent pas dire

Contact : CCPPO, 10 rue de la Mouillère 25000 BESANCON – 09 51 46 12 15 roger.journot.ccppo@free.fr

Carte nominative d’entrée à tous les films 10 €, une entrée 5 €, tarif réduit 3 €

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Swamp Fest, un nouveau festival rock n’roll débarque dans le Grand Besançon

Swamp Fest, un nouveau festival rock n’roll débarque dans le Grand Besançon

Première édition ! • Un nouveau festival ouvrira sa première édition les 7 et 8 septembre 2018 sur le site de l'aérodrome de Besançon-Thise : il s'agit du Swamp Fest ! Au programme : des concerts rock n'roll, rockabilly, voodoo rock, punkabilly, soul, blues, garage, heavy blues ou encore stoner… Maxime Longin, l'un des organisateurs de l'évènement nous en dit plus !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 31.06
nuageux
le 20/07 à 12h00
Vent
6.4 m/s
Pression
1014.54 hPa
Humidité
39 %

Sondage