Dupont-Aignan : "qui Moscovici et Cazeneuve protègent-ils ?

Publié le 14/05/2013 - 18:19
Mis à jour le 14/05/2013 - 18:19

Dans un communiqué publié ce mardi 14 mai 2013, Nicolas Dupont-Aignan se demande qui les ministres de l'Economie Pierre Moscovici et du Budget Bernard Cazeneuve "protègent-ils" en matière de fraude et d'évasion fiscale. Le député souverainiste leur reproche en effet de ne pas chercher à "débusquer les fraudeurs fiscaux".

fraude fiscale

PUBLICITÉ

« Voilà presque deux mois que le scandale Cahuzac a éclaté au grand jour (…) Chaque année, la fraude fiscale coûterait près de 60 milliards d’euros aux recettes de l’Etat. Face à ça, le gouvernement a promis qu’il allait enfin prendre le problème à bras-le-corps. Pourtant deux mois après rien n’a été fait. On a même la désagréable impression que les annonces de moralisation de François Hollande n’étaient là que pour amuser la galerie« , écrit M. Dupont-Aignan.

Pour le député-maire d’Yerres (Essonne), « à cause de ce manque de courage politique, la France est une fois encore à la traîne. Ce week-end, l’annonce par la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et l’Australie du lancement d’une vaste enquête internationale après la réception par leurs administrations fiscales de milliers de fichiers informatiques sur des comptes secrets dans des paradis fiscaux est la preuve d’une réelle volonté politique dans ces pays. M. Moscovici a osé parlé d’un – pas de géant – dans la lutte contre l’évasion fiscale alors que la France reste scotchée sur place« , estime-t-il.

Pour ce membre de la commission des Affaires étrangères, qui prépare avec Alain Bocquet (Front de Gauche) un rapport sur les paradis fiscaux, la « volonté politique américaine commence à porter ses fruits » auprès des banques suisses alors que ces dernières ne « se sentent nullement menacées par la France qui se réfugie derrière le processus de négociation de l’UE« . « MM. Moscovici et Cazeneuve ne bougent pas le petit doigt. Je pose donc la question: qui protègent-ils ? Qu’ont-ils peur de découvrir ? Près de 2 mois après l’affaire Cahuzac, il est temps pour eux de rendre des comptes. S’ils ne veulent pas agir, François Hollande doit annoncer jeudi lors de sa conférence de presse leur remplacement immédiat », lance en conclusion M. Dupont-Aignan.

(source : AFP)

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Plus de cohérence ? Plus d'humain dans la politique ? Plus d'écologie ? Plus d'union ? Tels étaient les maîtres mots mis en avant lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi 3 juillet 2019 salle Bidault au Kursaal de Besançon en présence de membres de "l'Équipe", composée de plusieurs formations politiques à savoir d'élus d'EELV avec en tête Anne Vignot, du PCF, ou encore "À Gauche Citoyen"et quelques dissidents du PS …

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.99
ciel dégagé
le 16/07 à 12h00
Vent
1.7 m/s
Pression
1016.58 hPa
Humidité
41 %

Sondage