Alerte Témoin

Dupont-Aignan : "qui Moscovici et Cazeneuve protègent-ils ?

Publié le 14/05/2013 - 18:19
Mis à jour le 14/05/2013 - 18:19

Dans un communiqué publié ce mardi 14 mai 2013, Nicolas Dupont-Aignan se demande qui les ministres de l'Economie Pierre Moscovici et du Budget Bernard Cazeneuve "protègent-ils" en matière de fraude et d'évasion fiscale. Le député souverainiste leur reproche en effet de ne pas chercher à "débusquer les fraudeurs fiscaux".

fraude fiscale

"Voilà presque deux mois que le scandale Cahuzac a éclaté au grand jour (...) Chaque année, la fraude fiscale coûterait près de 60 milliards d'euros aux recettes de l'Etat. Face à ça, le gouvernement a promis qu'il allait enfin prendre le problème à bras-le-corps. Pourtant deux mois après rien n'a été fait. On a même la désagréable impression que les annonces de moralisation de François Hollande n'étaient là que pour amuser la galerie", écrit M. Dupont-Aignan.

Pour le député-maire d'Yerres (Essonne), "à cause de ce manque de courage politique, la France est une fois encore à la traîne. Ce week-end, l'annonce par la Grande-Bretagne, les Etats-Unis et l'Australie du lancement d'une vaste enquête internationale après la réception par leurs administrations fiscales de milliers de fichiers informatiques sur des comptes secrets dans des paradis fiscaux est la preuve d'une réelle volonté politique dans ces pays. M. Moscovici a osé parlé d'un - pas de géant - dans la lutte contre l'évasion fiscale alors que la France reste scotchée sur place", estime-t-il.

Pour ce membre de la commission des Affaires étrangères, qui prépare avec Alain Bocquet (Front de Gauche) un rapport sur les paradis fiscaux, la "volonté politique américaine commence à porter ses fruits" auprès des banques suisses alors que ces dernières ne "se sentent nullement menacées par la France qui se réfugie derrière le processus de négociation de l'UE". "MM. Moscovici et Cazeneuve ne bougent pas le petit doigt. Je pose donc la question: qui protègent-ils ? Qu'ont-ils peur de découvrir ? Près de 2 mois après l'affaire Cahuzac, il est temps pour eux de rendre des comptes. S'ils ne veulent pas agir, François Hollande doit annoncer jeudi lors de sa conférence de presse leur remplacement immédiat", lance en conclusion M. Dupont-Aignan.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     9.95
    ciel dégagé
    le 05/08 à 6h00
    Vent
    1.87 m/s
    Pression
    1017 hPa
    Humidité
    91 %

    Sondage