Alerte Témoin

Elle roule 100 km à contre sens sur l'autoroute...

Publié le 15/06/2012 - 17:05
Mis à jour le 15/06/2012 - 23:39

Une automobiliste de 49 ans a été prise en chasse mercredi soir par la gendarmerie a été stoppée par un barrage de camions après avoir parcouru près de 100 kilomètres à contresens sur l'autoroute entre l'Ain et le Jura.

A 39

Mercredi soir, une patrouille de gendarmerie a pris en chasse, gyrophares 
allumés et sirènes hurlantes, l'automobiliste entrée à contresens sur l'A39 à 
hauteur de La Boisse (Ain) et lui a demandé à plusieurs reprises de s'arrêter, selon le parquet de Lons-le-Saunier. 

Refus d'obtempérer

Confrontés à son refus d'obtempérer, les gendarmes du peloton autoroutier 
de Courlaoux ont demandé à plusieurs chauffeurs poids-lourds de stopper leurs véhicules sur la largeur des voies.   En voyant ce barrage, l'automobiliste, qui n'avait aucune intention suicidaire, s'est arrêtée, a précisé la procureure Virginie Deneux.

Interdiction de conduire 

La conductrice, âgée de 49 ans, a été présentée jeudi au parquet de Lons-le-Saunier, est convoquée au tribunal le 13 juillet. Elle a été placée sous contrôle judiciaire avec interdiction de conduire et une obligation de soins, selon Mme Deneux. Cette femme parfaitement insérée socialement et domiciliée en région Rhône-Alpes ne donne pas d'explication à son acte. Les tests n'ont révélé ni trace d'alcool ni de stupéfiants.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Dénonciations de « violences sexuelles » à l’ISBA :  victimes ou témoins appelés à se rendre au commissariat

Une enquête a été ouverte après que des élèves de l'école des Beaux-Arts de Besançon ont dénoncé des "violences sexuelles" sur une page Facebook intitulée "Balancetonecoledart". Etienne Manteaux, le procureur de Besançon invite "toute personnes qui aurait subi ou été témoin de faits de cette nature à venir en faire une déposition au commissariat."

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     19.02
    légère pluie
    le 23/09 à 12h00
    Vent
    3.06 m/s
    Pression
    1010 hPa
    Humidité
    85 %

    Sondage