Emile Louis, le tueur des disparues de l'Yonne, est mort

Publié le 20/10/2013 - 20:14
Mis à jour le 20/10/2013 - 20:17

Emile Louis, le tueur en série condamné en 2004 à la prison à perpétuité dans l'affaire des disparues de l'Yonne, est mort dimanche matin à Nancy, a-t-on appris de l'un de ses avocats, Me Alain Fraitag.

PUBLICITÉ

Agé de 79 ans, il avait été transféré il y a quelques jours de la prison d’Ensisheim (Haut-Rhin), où il purgeait sa peine, à l’unité hospitalière
sécurisée interrégionale (UHSI) de Nancy, en raison de la dégradation générale de son état de santé.

« Il est mort ce matin », a déclaré à l’AFP Alain Fraitag. Il avait été condamné à la prison à vie en 2004, assortie d’une peine de sûreté de 18 ans, pour le meurtre de sept jeunes femmes, pupilles de la Direction départementale des affaires sanitaires (DDASS) qui avaient disparu dans la région d’Auxerre entre 1975 et 1979.

La plupart de ces jeunes femmes avaient fréquenté le bus scolaire conduit par Emile Louis, qui était lui-même un ancien enfant de la DDASS. L’une d’entre elles avait été sa maîtresse et une autre avait été placée dans sa famille.

Emile Louis avait également été condamné à 30 ans de réclusion criminelle avec une sûreté de 20 ans pour viols avec torture et actes de barbarie sur sa seconde épouse et agressions sexuelles sur la fille de celle-ci.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Braquage d’un joaillier en mai à Châtillon-le-Duc : plusieurs interpellations, un suspect en fuite

Braquage d’un joaillier en mai à Châtillon-le-Duc : plusieurs interpellations, un suspect en fuite

Une cinquantaine de gendarmes a été mobilisée ce jeudi à Thise dans le cadre du vol à main armée survenu le 3 mai 2019 à Châtillon-le-Duc. Au moins cinq personnes suspectées d'avoir participé au braquage d'un joaillier en mai dans le Doubs, ont été interpellées à Besançon et Annemasse (Haute-Savoie), et un suspect de 23 ans a pris la fuite à Thise.      

Grièvement blessé en fuyant la police : la famille de Brahim porte plainte

Grièvement blessé en fuyant la police : la famille de Brahim porte plainte

Ce mardi, une plainte contre X pour violence aggravée a été déposée par la famille du jeune adolescent victime d'un grave accident de scooter, ce dimanche 15 septembre 2019 à Planoise, alors qu'il fuyait un contrôle de police. La famille de Brahim veut "savoir ce qu'il s'est passé", a-t-on appris auprès de son avocat. Dans le quartier Planoise, la nuit a été calme.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.46
ciel dégagé
le 21/09 à 18h00
Vent
2.64 m/s
Pression
1014.06 hPa
Humidité
72 %

Sondage