Encore une naissance rarissime à la Citadelle

Publié le 28/05/2013 - 12:16
Mis à jour le 29/05/2013 - 09:31

L’air de Besançon est décidément propice aux espèces animales menacées. Le Muséum de la Citadelle annonce ce mardi 28 mai 2013 encore une naissance rarissime : celle d’un bébé Grand hapalémur, espèce classée en danger critique d’extinction.

2013-05-28-bebe_grand_hapalemur.jpg

Grand hapalémur

Ce bébé Grand hapalémur (Hapalemur simus) est né le 18 mai dernier au jardin zoologique de la Citadelle de Besançon. Cette naissance est exceptionnelle au regard de la menace d’extinction très forte qui pèse sur cette espèce de lémurien de Madagascar dont il subsiste seulement 60 individus dans la nature. Et elle est d’autant plus exceptionnelle que les parents du père, Raphaël, étaient les derniers individus captifs à être issus du milieu naturel. "C’est ainsi du sang neuf qui est apporté à la population en captivité, gage de pérennité de l’espèce par le maintien d’une population génétiquement viable", indique le Muséum de Besançon. 

Une "excellente mère"

La mère, Sorja, née en 2000 au zoo de Vincennes, avait été délaissée par sa propre mère et élevée au biberon (elle reste le premier et le seul Grand hapalémur élevé à la main en captivité). Cela ne l’a pas empéchée d’être une "excellente mère ", selon le Muséum de Besançon, s’étant toujours occupée seule de ses petits. C’est la troisième fois qu’elle se reproduit, mais la première fois avec Raphaël qui l’a rejointe à Besançon en 2010. Sorja est d’ailleurs aujourd’hui considérée comme la meilleure reproductrice pour la population captive du Grand hapalémur.

Les visiteurs peuvent la voir, ainsi que son bébé lové sur son ventre – bébé dont on ignore encore le sexe puisqu’il restera accroché à sa mère jusqu’à l’âge de 2 mois environ - dans leur enclos situé dans le fossé des primates ou dans leur abri bénéficiant d’une grande baie vitrée.

Programme européen

Rappelons que cette naissance intervient dans le cadre d’un programme d’élevage européen de sauvegarde d’espèces menacées (EEP) sous l’égide de l’EAZA (Association européenne des zoos et aquariums). Le Muséum de Besançon s’est engagé depuis de nombreuses années dans la conservation ex-situ ("hors de la nature") de diverses espèces de lémuriens. Sur les quatre espèces qu’il présente, trois se sont déjà reproduites avec succès. Certaines de ces espèces sont si rares dans la nature que le travail de conservation réalisé par le Muséum est d’une importance considérable sur le plan de leur sauvegarde et ces naissances saluées par toute la communauté scientifique.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Randonneurs, randonneuse, votez pour votre « GR Préféré »…

Pour la quatrième année consécutive, la Fédération française de la randonnée pédestre lance son concours national pour l’élection du "GR préféré des Français". Parmi les huit GR (Grande Randonnée) sélectionnés cette année, l'emblématique GR®509 - Grande Traversée du Jura ! Il est possible de voter jusqu'au 25 novembre 2020 sur le site MonGR.fr.

Le Groupe des Epouvantails en Colère (Geec) s’est installé aux Vaîtes à Besançon

Ce mardi 17 novembre, jour de l'appel à une deuxième vague d'action contre la réintoxication du monde, l'association Les Jardins des Vaîtes, a appelé jardinièr·es et ami·es des Jardins des Vaîtes à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. L'occasion de réaffirmer leur volonté de "préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitant·es humains et non humains."

« Le temps de la forêt est plus long que le temps de la relance » (Jacques Grosperrin)

Jeudi 19 novembre 2020 dans la matinée, le sénateur LR Jacques Grosperrina interpellé le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation sur le thème de "La forêt française face aux défis climatiques, économiques et sociétaux" . Il a attiré l’attention du ministre sur la situation préoccupante de la forêt du Doubs.

Inondations et coulées de boue : une commune supplémentaire du Doubs reconnue en état de catastrophe naturelle

Par arrêté du Ministère de l’Intérieur du 19 octobre 2020, paru au Journal officiel du 14 novembre 2020, la commune de Dasle a été reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des dommages causés par les inondations et coulées de boue survenues les 3, 11, 12 et 17 juin 2020.

Feuilles mortes : le ramassage se poursuit jusqu’à la mi-décembre à Besançon

Cette année encore, la Ville de Besançon mobilise les agents de la Voirie-Propreté et de la Biodiversité et Espaces Verts pour ramasser près de 535 tonnes de feuilles mortes jusqu’à la mi- décembre, annonce-t-elle ce jeudi 12 novembre dans un communiqué. Pas moins de 450 kilomètres sont ainsi parcourus et déblayés afin de limiter les amas qui se transforment en tapis glissants pour les passants et les véhicules en circulation.

Retour de la grippe aviaire : les volailles confinées dans 46 départements

Les autorités ont placé jeudi 45 départements en risque "élevé" d'introduction de la grippe aviaire par les oiseaux migrateurs, obligeant notamment à confiner les volailles, dans l'espoir d'éviter un retour de cette maladie redoutable pour l'élevage français. En Fc, les départements du Jura et de la Haute-Saône sont concernés par ce "confinement volaille".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.89
nuageux
le 25/11 à 21h00
Vent
1.36 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
89 %

Sondage