Enquête flore : tentez de repérer le narcisse des poètes

Publié le 01/05/2021 - 16:30
Mis à jour le 29/04/2021 - 14:51

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l'une de ces espèces... Ce week-end, zoom l'orchis mâle !

Cette semaine, zoom sur le narcisse des poètes

Le narcisse des poètes fait partie de la famille des Amaryllidacées. C’est une plante vivace de 20 à 40 cm de haut qui se reconnaît aisément. Elle est caractérisée par sa fleur aux 6 divisions d’un blanc très pur (à l’origine d’un certain nombre de noms populaires) et une petite collerette centrale blanc-jaunâtre liserée de rouge.

La plante est toxique, particulièrement le bulbe ; il faut se rappeler que le nom même signifie « assoupir », à l’origine du nom français narcotique.

Elle porte, en Franche-Comté, les noms populaires de Jeannette (Haut-Doubs), de Pardon (Haut-Jura) et plus localement de Beuvin (Les Fourgs), Collidam (Mouthe), c’est à dire « Collet de Dame », faisant allusion à la paracorolle au centre de la fleur...

Où la chercher ?
L’espèce fleurit essentiellement en avril et mai. Les fleurs exhalent une odeur puissante, utilisée aujourd’hui dans la fabrication de parfums prestigieux.

Cette espèce à rechercher dans les prairies de fauche relativement humides des plateaux jurassiens, contreforts vosgiens et dans les pâturages d’altitude. La plante est rare en plaine. On ne recensera pas les plantes visiblement échappées des jardins.
La cueillette de la plante est réglementée.

Répartition
Cette plante, bien connue de tous, est en régression notamment du fait de l’intensification des pratiques agricoles. De nombreuses stations sur les plateaux jurassiens ont malheureusement déjà disparus en raison du chaulage des prairies. La présence de la plante mériterait d’être confirmée pour de nombreuses communes.
Nous comptons donc sur vous pour nous aider à mener l'enquête !

La carte de répartition de cette espèce est à consulter notre le site web du Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés :
En savoir plus et participer !

Allez + loin

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Haute-Saône : les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse 2021-2022 étudiés

Fabienne Balussou, préfète de la Haute-Saône, a réuni mardi 4 mai les membres de la Commission départementale de la chasse et de la faune sauvage (CDCFS). Cette réunion avait pour objectif de recueillir l’avis de la commission sur les projets d’arrêtés annuels précisant les conditions de chasse pour la saison 2021-2022 qui s’ouvrira pour certaines espèces dès le 1er juin.

Les jeunes producteurs de lait « kiffent » la filière Comté

"Savez-vous ce qui fait l’attrait de la filière comté pour les producteurs de lait ? Savez-vous pourquoi la filière conserve aujourd’hui un dynamisme d’installation en agriculture ? " Pour répondre à ces questions les jeunes agriculteurs de Bourgogne-Franche-Comté se dévoilent dans une série de vidéos #jekiffemafilierecomte

Enquête flore : tentez de repérer le narcisse des poètes

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté et la Société botanique de Franche-Comté vous proposent de prendre part à la grande enquête participative autour des plantes printanières régionales, avec plus de 20 espèces ciblées, et un zoom régulier chaque semaine sur l'une de ces espèces... Ce week-end, zoom l'orchis mâle !

SNCF réseau lance un appel à projets pour l’environnement : 650.000 euros mobilisés

Dans le cadre de la construction de la LGV Rhin-Rhône, SNCF Réseau s’est engagé à financer des projets en faveur de la biodiversité et de l’écologie du paysage à hauteur de 4,57 M€. A ce jour, plus de 110 projets ont pu être réalisés, et un budget de 650 000 euros reste à mobiliser. Afin de tenir ses engagements, SNCF Réseau lance donc un appel à projets complémentaire pour une période de 5 ans. Les dossiers de candidature devront être déposés avant le 25 juin 2021 à 12h.

Des insectes pour remplacer les pesticides aux Pépinières Bisontines !

PUBLI-INFO • Depuis début 2021, David Dussert, fondateur et gérant des Pépinières Bisontines encourage le "biocontrôle" en proposant des insectes pour remplacer l'utilisation de pesticides. Une bonne nouvelle en cette période de préparation des jardins aux plantations printanières !
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.22
légère pluie
le 11/05 à 12h00
Vent
2.98 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
100 %

Sondage