Finalement pas d'huile de friture usagée dans les carburants, les écologistes déçus

Publié le 18/08/2022 - 08:10
Mis à jour le 17/08/2022 - 17:11

Le Conseil constitutionnel a retoqué un article du projet de loi pouvoir d'achat qui visait à légaliser l'utilisation de l'huile de friture usagée comme carburant, à la déception des écologistes qui avaient fait adopter la mesure.

Julien Bayou, secrétaire national d'EELV, a dit mercredi à l'AFP contester l'argument du Conseil constitutionnel qui a estimé que l'article en question n'avait rien à faire dans le texte voté, tout en acceptant qu'il était "souverain".

Pour l'heure, ce type d'utilisation des huiles usagées est interdit en France parce qu'elles ne font pas partie des carburants homologués, au contraire de certains pays d'Europe comme l'Allemagne.

"J'avais inclus cet article à la suite d'un autre sur les aspects de la souveraineté énergétique mais le Sénat l'a déplacé ailleurs et enterré en demandant un rapport", a-t-il réagi, promettant de revenir à la charge "lors du Projet de loi finances en 2023, lors duquel le code des douanes peut être modifié".

Le président du groupe écologiste à l'Assemblée nationale a de nouveau jugé "qu'il valait mieux dépendre des baraques à frites que des monarchies pétrolières, ne pas faire des courbettes à Mohammed ben Salmane et ne pas dépendre du gaz de schiste américain".

Selon les arguments écrits du député, 10 litres d'huiles usagées correctement retraitées peuvent donner 8 litres de carburant, et rejeter jusqu'à 90 % moins de gaz à effet de serre qu'un diesel classique. Pour lui, cette initiative est prometteuse, citant l'association "Roule ma frite" à Oléron, qui développe ces carburants depuis 2006 à une échelle locale, ou encore des "collectivités locales dans le Nord utilisant ce système" et des particuliers "qui récupèrent l'huile de friture des restaurateurs pour économiser une moitié de plein d'essence" de manière artisanale.

Le Conseil constitutionnel a estimé le 12 août que cet article ne présentait "pas de lien, même indirect" avec les dispositions de l'article 20 initial du projet de loi, autorisant les transporteurs routiers de marchandises d'indexer les tarifs de leur prestation sur les prix des énergies.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Bourgogne Franche-Comté : un nouvel atlas sur les libellules

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés et ses partenaires annonce la parution d’un tout nouvel atlas consacré aux libellules de Bourgogne-Franche-Comté. Avec plus de 100.000 données exploitées, l’aide d’un millier d’observateurs et un grand réseau d’auteurs bénévoles, cet atlas unique répertorie et décrit les 75 espèces de libellules présentes dans la région.

Citadelle de Besançon : les couleuvres vipérines remises en liberté dans le cadre de leur plan de sauvegarde

Dans le cadre d’un plan de sauvegarde de la Couleuvre vipérine, la LPO Bourgogne-Franche-Comté et la Citadelle de Besançon se sont associées pour protéger ce serpent complètement inoffensif durant les périodes de travaux sur leur zone d’habitat naturel. Après une phase de conservation en dehors de leur milieu naturel, leur remise en liberté est imminente.

YPSTÉ et Somewhere : deux bisontins se retrouvent autour du thé, du café et de l’écoresponsabilité

Nicolas Girard, 26 ans, fondateur d'YPSTÉ, est un passionné de thé. Pour Ophélie Braillard, 31 ans, propriétaire de Somewhere, torréfaction artisanale située rue des Tamaris à Besançon, c'est le café. Fin 2020, les deux bisontins, désormais amis, ont décidé de s'associer lors de la génèse de leurs deux projets. Tous deux sont unis par un même engagement : l'écoresponsabilité.

Longevilles-Mont-d’Or : une louve tuée près d’un troupeau de bovins « dans les conditions requises par la réglementation »

Ce mardi 20 septembre, vers 22h40, un binôme de lieutenants de louveterie a procédé au tir létal d’une louve sur une parcelle où un troupeau avait été prédaté dans la nuit du 18 au 19 septembre aux Longevilles-Mont-d’Or, informe la préfecture du Doubs dans un communiqué du 21 septembre.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.98
légère pluie
le 02/10 à 9h00
Vent
5.61 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
97 %

Sondage