Fusion des régions : débat public sur l'agriculture biologique en Bourgogne Franche-Comté

Publié le 13/11/2015 - 09:51
Mis à jour le 13/11/2015 - 10:13

La Confédération des Groupements des Agrobiologistes de Bourgogne (CGAB) et le Groupement Régional des Agriculteurs Bio de Franche-Comté (GRAB FC) organisent une rencontre-débat avec les candidats aux élections régionales de la future grande région ce jeudi 19 novembre 2015. 

PUBLICITÉ

A cette occasion, les candidats pourront s’exprimer et débattre sur les enjeux de l’agriculture biologique. L’agriculture biologique s’inscrit dans le projet de développement économique de la nouvelle grande région.

Le grand débat public ayant pour thème  » L’agriculture biologique moteur de l’agro-écologie pour la future grande région Bourgogne Franche-Comté ? » est ouvert aux agriculteurs, aux citoyens et aux membres d’associations. Il aura lieu à la maison de Marsannay, à Marsannay-la-Côté de 14h15 à 17h.

Forte croissance du bio 

La CGAB et le GRAB FC fédèrent les producteurs biologiques et sont les interlocuteurs des élus et des pouvoirs publics. Elles mènent depuis 35 ans pour la Bourgogne, et depuis 10 ans pour la Franche-Comté, des actions fortes pour le développement et la structuration du secteur bio en développant une expertise en matière d’appui technique des agriculteurs bio et des nouvellement convertis.

Entre 2014 et 2015, les surfaces engagées sur le bio ont considérablement augmenté. En Bourgogne, la croissance a augmenté de 25% en 2015 et le cap des 1 000 certifiés bio a aussi été franchi cette année. En Franche-Comté, le nombre de conversions en bio a été multiplié par 2,5 (passage de 30 à 80). Sur l’ensemble du territoire de la nouvelle région Bourgogne Franche-Comté, les producteurs biologiques sont aujourd’hui près de 1 700 et représentent plus de 6% de la surface agricole. La même dynamique se profile pour l’année 2016.

Les questions du débat

  • Durant le débat public, les candidats aux élections régionales devront répondre aux questions suivantes :
  • Comment développer et soutenir durablement une agriculture biologique cohérente, exigeante, équitable, solidaire et territorialisée ?
  • Comment accompagner la dynamique des conversions en bio : quels moyens pour l’animation terrain, la mise à disposition de techniciens spécialisés, quelle organisation pour les filières ?
  • Quels engagements de la part des collectivités pour les aides à la conversion et le soutien durable des producteurs sachant que la programmation est déjà prévue sur la période 2014-2020 ?
  • Construire ensemble la grande région : quelle harmonisation des politiques agricoles au sein de la future région ?
  • Comment articuler les politiques publiques liées à celles de l’agriculture telles que la santé, l’environnement pour une plus grande cohérence et concertation dans les actions poursuivies ?
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.31
couvert
le 18/07 à 3h00
Vent
0.09 m/s
Pression
1013.51 hPa
Humidité
74 %

Sondage