GE Belfort : la présidente de Bourgogne Franche-Comté demande à Bruno Le Maire d'intervenir

Publié le 05/05/2020 - 13:33
Mis à jour le 05/05/2020 - 13:33

La présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a exhorté le ministre de l’Economie Bruno Le Maire à intervenir auprès de General Electric (GE), qui profite, selon elle, de l’épidémie de coronavirus « pour accélérer une délocalisation » de l’activité du site de Belfort, visé par un plan social, vers la Hongrie et l’Arabie saoudite.

 © Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort
© Page Facebook-Intersyndicale General Electric Belfort

"Jugeant le site de Belfort moins compétitif que d'autres sites européens, GE prend comme prétexte l'absentéisme et la diminution temporaire de l'activité liée à la pandémie de Covid-19 pour accélérer une délocalisation vers son usine de Hongrie", déplore la présidente socialiste de la région, Marie-Guite Dufay dans un courrier adressé lundi au ministre de l'Economie, et consulté mardi par l'AFP.

Selon elle, "avec un an d'avance", certaines pièces aéronautiques "à faible valeur ajoutée sont transférées, mais d'autres fabrications suivent comme les aubes directrices qui ne font pas partie de l'accord de 2019", ajoute-t-elle.

"L'activité réparation de rotors est projetée en Arabie saoudite alors que Belfort est le site référence pour cette maintenance. Un retour aux USA de la production de turbines initialement transférée ici est aussi à l'étude"

Après des semaines de négociations sous la vigilance du ministère des Finances, un accord avait été conclu le 21 octobre 2019 entre les salariés et la direction de GE à Belfort, qui emploie quelque 4.300 personnes, dont 1.800 dans l'entité des turbines à gaz, visée principalement par un plan social.

L'accord prévoyait notamment une baisse du nombre d'emplois supprimés, 12 millions d'euros d'économies annuelles et le rapatriement d'une partie de la production depuis les Etats-Unis.

"Sans une nouvelle intervention de votre part, le compromis du 21 octobre 2019, qui a démontré la détermination de toute une région pour sauvegarder emplois et compétences, risque d'être profondément remis en question", poursuit Mme Dufay.

"Une provocation"

"Une interpellation rapide des dirigeants de GE est plus que nécessaire", insiste-t-elle. En outre, GE avait demandé en avril à ses fournisseurs de la branche gaz de baisser leurs prix de 20%, eu égard à la "pression sur les financements et les coûts" subie par ses clients avec la crise sanitaire.

C'est "une provocation qui ne peut rester sans réponse de votre part", estime Mme Dufay, demandant "la saisine du médiateur des entreprises". Le groupe américain a annoncé lundi la suppression de 10.000 emplois supplémentaires dans sa division aviation, en raison de la pandémie qui paralyse le transport aérien et les commandes d'avions.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Casino JOA Besançon : plus de 721.000 € remportés en moins d’un mois

Le mois d’avril a apparemment porté chance à quelques joueurs du casino Joa de Besançon. L’établissement informe qu’entre le 1er et le 21 avril 2024, 721.275 € de jackpots ont été payés aux clients ayant eu la main chanceuse sur les machines à sous ou jeux électroniques (roulette anglaise électronique ou black jack électronique). 

La Bourgogne-Franche-Comté, première “région microtechnique” de France, présente au SIAMS de Moutier

Du 16 au 19 avril 2024, à l’occasion du Salon de la chaîne de production des microtechniques (SIAMS), grand rendez-vous de la filière de l’industrie des microtechniques, la Bourgogne-Franche-Comté était présente avec un pavillon régional dédié, en collaboration avec la CCI BFC.

Numérique : la Région Bourgogne Franche se mobilise pour tous les territoires

PUBLI-INFO • Le numérique fait partie intégrante de nos vies. La technologie bouleverse les modèles économiques, les pratiques de consommation, l’accès à l’information et à la culture, les modes de travail et d’apprentissage et les relations sociales. Pour la Région, la numérisation de l’économie, de la société et des territoires est porteuse d’opportunités : nouveaux services, développement économique, emplois, dynamique rurale, préservation de l’environnement…

Robot, job dating, écologie… Quoi de neuf dans les écoles ESTM Pigier ?

QUOI DE 9 ? • Ouvertes sur le monde et les nouvelles technologie, attentives au bien-être de ses étudiant(e)s, soucieuses de l’environnement et intraitables sur le niveau de ses formations, les écoles ESTM Pigier à Besançon s’engagent à tous les niveaux pour proposer des cursus de qualité dans un univers studieux et innovant. Les inscriptions pour la rentrée 2024 sont ouvertes !

Le Mouvement Franche-Comté veut “stopper” la Pive

Dans un communiqué du 20 avril 2024 intitulé "Stop Pive !", le Mouvement Franche-Comté, représenté par son président Jean-Philippe Allenbach, qualifie le rapport moral et financier 2023 de l’association La Pive (monnaie locale) de "désastreux" et souhaite l’arrêt des subventions publiques qui lui sont allouées.

Commerce historique à Besançon… Eve Boutique fête ses 55 ans !

Il fait partie des magasins emblématiques du centre-ville de Besançon, il est la référence historique en matière de lingerie féminine, il a vu trois générations de femmes tout au long de son histoire familiale… Le magasin Eve Boutique fête ses 55 ans en ce mois d’avril 2024. Pour autant, il n’a pas pris une ride.

Suppression de l’aide à l’embauche sous contrats de professionnalisation

Le président de l'Union des entreprises de proximité (U2P) a rencontré hier, jeudi 18 avril 2024, la ministre du travail, de la santé et des solidarités, Catherine Vautrin, qui a fait part du projet de suppression générale de l'aide à l'embauche de salariés sous contrat de professionnalisation (600€), dès le 1er mai prochain.

Ligne des horlogers : des travaux d’ampleur jusqu’au mois d’octobre 2024

Depuis le 4 mars 2024, d’importants travaux sont engagés sur la ligne historique des horlogers. Cette dernière, qui s’étend sur 75 km, fête ses 140 ans. Au total, deux enveloppes de 50 millions d’euros ont été allouées pour le projet de modernisation. La fin des travaux est prévue le 31 octobre prochain…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.55
légère pluie
le 24/04 à 15h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
84 %