Images-chocs dans une porcherie de l'Yonne : l'établissement avait été "mis en demeure"

Publié le 19/08/2021 - 14:15
Mis à jour le 19/08/2021 - 16:08

mise à jour •

Selon la préfecture de l'Yonne, la porcherie incriminée par l'association L214, les services vétérinaires avaient visité l'établissement début juin et avait mis en demeure.

 © L 214
© L 214

La porcherie est un élevage intensif de 1.800 truies, le triple de la moyenne française. Elle est gérée par le groupe Provent-SDPR qui exploite directement ou indirectement une centaine de porcheries, selon L214. Contactée, la direction de la société, basée en Savoie, n'a pas réagi aux accusations de L214.

L'association de défense des animaux utilisés comme ressources alimentaires, a diffusé jeudi de nouvelles images-choc de maltraitance, cette fois dans un élevage de porcs de l'Yonne, et un témoignage inédit, à visage découvert, d'un ancien employé lanceur d'alerte.

Les images vidéos, prises avec son téléphone portable, montrent des truies tuméfiées par des coups de tournevis sur tout le corps, ou agonisant sur le sol en béton de l'élevage, ainsi que des jeunes truies dont les dents sont coupées à la tenaille.

L214 demande des sanctions contre l'élevage, mais également l'interdiction de la coupe à vif des queues et du claquage des porcelets.

Ancien employé pendant deux ans et deux mois de l'élevage SCEA des Tremblats II à Annay-sur-Serein (Yonne), Grégory Boutron a récemment démissionné de son poste après être tombé en dépression à la suite des maltraitances qu'il a pu constater.

L'ancien employé, qui dit n'avoir "jamais vu un contrôle" en deux ans et deux mois passés dans cet élevage, indique avoir alerté le directeur sur le sujet mais, face à son inaction, il a porté plainte à la gendarmerie puis saisi L214.

Le procureur de la République à Auxerre, Hugues de Phily, a confirmé à l'AFP ce dépôt de plainte, datant de février dernier, et l'ouverture d'une enquête préliminaire confiée à la gendarmerie ainsi qu'aux services vétérinaires.

Dans un communiqué, la préfecture de l'Yonne indique que l'exploitant de la porcherie a été "mis en demeure" à la suite d'une inspection de l'élevage, le 1er juin, et la constatation de "non-conformités".

Ce contrôle inopiné, réalisé par les services vétérinaires de la Direction départementale de l'emploi, du travail, des solidarités et de la protection des populations (DDETSPP), "faisait suite à un signalement déposé à la gendarmerie", a-t-on précisé de même source.

"La DDETSPP a informé l'exploitant qu'une nouvelle inspection serait menée pour vérifier la mise en conformité de son élevage", selon la préfecture, qui assure de la "pleine mobilisation" des services vétérinaires de la DDETSPP.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Week-end hivernal et neige jusqu'à lundi matin

L’hiver est bien là, avec ses pluies glacées, ses quelques flocons et ses températures proches de zéro. De la neige est attendue dès 300 mètres d'altitude avant une accalmie samedi après-midi et le retour d'averses neigeuses dans la soirée (vers 400m) et dimanche matin jusqu'en plaine (200m). Dimanche soir et jusqu'à lundi midi, on attend de la neige, parfois en quantité.

« La forêt est notre avenir » : les employés de l’ONF réclament des bras et une vision

"La forêt peut nous sauver si on la préserve": des centaines d'employés de l'Office national des forêts (ONF) ont manifesté jeudi pour demander la "renégociation du contrat avec l'État" qui prévoit 500 suppressions de postes, et une vision d'avenir pour affronter le changement climatique.

Lutter contre la déforestation importée

La France veut faire de la déforestation importée une priorité lors de sa présidence de l'UE et a mis au point des outils qui permettent aux entreprises de ne pas acheter de matières premières contribuant à ce phénomène, a indiqué la secrétaire d'Etat Bérangère Abba. Un guide de bonnes pratiques des achats public a été édité en ce sens à destination des collectivités locales.

Rassemblement pour le climat : environ 150 personnes à Besançon

De nombreuses manifestations se sont déroulées dans de nombreuses villes du monde, ce samedi 6 novembre 2021. L'objectif : accroître la pression sur les négociateurs réunis à la COP26. Organisé au dernier moment, le rassemblement a réuni 150 personnes à Besançon place Pasteur.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 4.14
légère pluie
le 02/12 à 6h00
Vent
3.68 m/s
Pression
1004 hPa
Humidité
99 %

Sondage