Incendie d'un HLM à Mulhouse: cinq morts, dont quatre enfants

Publié le 02/10/2017 - 11:12
Mis à jour le 02/10/2017 - 11:15

Cinq personnes, dont quatre enfants, ont trouvé la mort et huit ont été blessées dans l’incendie d’un immeuble HLM survenu dans la nuit du dimanche 1er au lundi 2 octobre 2017 à Mulhouse.

 ©
©

"On compte quatre enfants et un adulte parmi les victimes. On est en train de confirmer les identités", a dit le maire (LR) de Mulhouse, Jean Rottner. "C'est terrible, toute la ville est secouée par ce drame". 

Le feu a démarré dans la cave de cet immeuble de quatre étages, ont précisé les pompiers. D'après le site internet du journal mulhousien L'Alsace, trois des huit blessés ont été hospitalisés "dans des états jugés graves". "Ce sont surtout les fumées qui sont à l'origine du bilan, très lourd", précise le journal."Une vingtaine d'habitants, réfugiés aux fenêtres, ont été mis en sécurité dans les nacelles de la grande échelle et du bras élévateur articulé", relate le quotidien. 

Le drame a eu lieu dans un immeuble du quartier de Bourtzwiller, dans le nord de la ville. Les secours ont été appelés peu avant minuit, selon M. Rottner. "C'est un immeuble en très bon état, situé dans une cité apaisée, où il n'y a pas de difficultés particulières", a déclaré le maire. 53 sapeurs-pompiers du Service départemental d'incendie et de secours du Haut-Rhin, appuyés par trois équipes du SAMU du département et les policiers nationaux ont été mobilisés.

L'émotion de Gérard Colomb

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Colomb a fait part de sa vive émotion après cet incendie tragique à Mulhouse mais aussi suite à un autre incendie qui a causé dans la même nuit le décès d'une personne dans un immeuble de Sarcelles. Cinq personnes ont également été grièvement blessées et 21 autres sont plus légèrement touchés. 73 pompiers ont été mobilisés. Quarante familles ont nécessité un relogement pris en charge par les services municipaux de la ville.

Aux familles et aux proches des victimes, Gérard Collomb tient à apporter son entier soutien et leur a présenté ses condoléances. "Ses pensées vont également aux nombreux blessés au cours de ces deux sinistres, à qui il souhaite un bon rétablissement". 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 12.24
légère pluie
le 15/04 à 21h00
Vent
8.03 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
65 %