Inquiétudes et colère des parents d'élèves : les réponses de Yves-Michel Dahoui

Publié le 07/10/2014 - 12:09
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:31

Les parents d'élèves de la ville de Besançon ont reçu un courrier de la part de Yves-Michel Dahoui, adjoint au maire délégué à l'Education début octobre 2014 dans lequel il est annoncé les difficultés rencontrées pour la mise en place d'ateliers dans le cadre de la mise en place des nouveaux rythmes scolaires dans les écoles. Des parents d'élèves sont inquiets, en colère voire indignés. L'adjoint leur demande de la patience et reste à l'écoute de toutes les critiques et les inquiétudes. 

rentree_20142.jpg
Yves-Michel Dahoui, photos d'illustration ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

« Ce sont des inquiétudes légitimes qui méritent des explications de fond », nous déclare dans un premier temps l’adjoint au maire. 

« On n’avait pas prévu une telle augmentation »

La difficulté de la Ville à mettre en place les ateliers lors du temps périscolaire viendrait principalement du nombre « inattendu » d’élèves inscrits, mais surtout du nombre d’élèves présents d’après Yves-Michel Dahoui. En effet, « nous devons prendre en compte dans un premier temps les parents d’élèves prioritaires » c’est-à-dire ceux occupant un emploi ou en formation par exemple, qui ne peuvent pas venir chercher leurs enfants à 15h45.

L’adjoint délégué à l’éducation explique qu’« avant la rentrée 2014, seulement 50% des enfants inscrits au périscolaire le fréquentaient. Aujourd’hui, 80% des enfants inscrits restent à l’école. On n’avait pas prévu une telle augmentation« .

« Les critiques que nous recevons nous permettent d’avancer »

Il faut donc plus de temps que prévu à la Ville pour organiser les ateliers qui se dérouleront pendant le temps périscolaire et faire en sorte que chaque école de Besançon bénéficie d’un service adapté, ce qui n’est pas simple et long à mettre en place » précise Yves-Michel Dahoui. C’est pourquoi il demande aux parents d’élèves « de la patience » et précise que « les critiques que nous recevons nous permettent d’avancer ». 

« C’est une phase d’écoute et de diagnostique pour le comité de suivi composé de la Ville de Besançon, de l’inspection académique et de représentants de parents d’élèves, ainsi que Conseil d’école » ajoute l’adjoint au maire. 

« Mon souci est de faire remonter nos expériences à Najat Vallaud-Belkacem »

Par ailleurs, il affirme que « cette réforme se déroulera avec les promesses que nous tiendrons, mais dans la progressivité ».

Enfin, « Mon souci est de faire remonter nos expériences à Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale et elle doit écouter les remontées qui lui sont transmises ».

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

La Ville de Besançon, avec le soutien du conseil départemental du Doubs et l''Éducation nationale, expérimente pour la quatrième rentrée scolaire des ateliers d'aide à la parentalité sur le quartier de Planoise. Les parents sont invités dix fois dans l'année à participer à ces réunions d'échanges.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

carte scolaire • Après la tenue du CTSD (comité technique spécial départemental) ce mardi suite au recomptage des élèves dans les classes, l'inspecteur d'académie du Doubs a fait le point sur les ouvertures et fermetures de classes dans le département pour cette rentrée 2019. 

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Paces • Plus de 600 étudiants étaient réunis lundi 2 septembre 2019 dans le grand amphithéâtre de la faculté de médecine et pharmacie pour assister à la Tut’rentrée  : un rendez-vous pour rassurer les étudiants dans l'inconnu d'une filière sélective et pour leur donner les clés clés essentielles de la réussite

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

8.900 élèves (3.400 en maternelle et 5.500 en école élémentaire) ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon. Des effectifs stables et une rentrée sereine malgré le manque places toujours problématique dans les cantines de la ville. Des études sont en cours pour augmenter la capacité de production et d'accueil...

Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d’application, de la vente directe de fromages…

Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d’application, de la vente directe de fromages…

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, les vice-présidents et les conseillers régionaux délégués, se sont déplacés dans huit lycées pour marquer le début de la nouvelle année scolaire. Ce lundi 2 septembre 2019, nous nous sommes rendus au lycée professionnel Condé à Besançon.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.67
ciel dégagé
le 18/09 à 12h00
Vent
4.51 m/s
Pression
1020.63 hPa
Humidité
45 %

Sondage