La Boucle en poèmes

Publié le 19/03/2018 - 14:36
Mis à jour le 19/03/2018 - 14:36

Pour fêter la Journée Mondiale de la Poésie, le centre ville de Besançon sera orné de poèmes. Un évènement mis en place par les poètes de l’association des F.É.L.É.

Manolo, tu es membre des F.É.L.É (les Fées Emergeant du Laboratoire Ethéré) et tu es en charge de mettre en lumière la journée mondiale de la poésie. Peux-tu nous en dire plus ?

On va peindre une fable sur le mur de Passe Muraille et afficher des poèmes sur les arbres des différentes places du centre-ville, sur le pont Battant et un peu partout dans et autour de la boucle. On a choisi nos textes en fonction des lieux. Par exemple, au square Saint-Amour ce seront des poèmes sur l’Amour. Sur la maison dans laquelle est né Proudhon, les poèmes évoqueront ce personnage…

Comment t’est venue cette idée ?

C’est surtout lors de concertations entre membres de l’association des F.É.L.É. Certains d’entre nous, Anne-Flore impératrice (présidente) de l’association et moi-même, avions déjà écrit plusieurs poèmes. Nous avons donc décidé d’en faire une petite exposition lors de cette manifestation. Après, d’autres personnes de l’association ont proposé leurs travaux (Alliaume et Ludovic pour les citer).

Tu es sarde, donc tes poèmes étaient écrits, à la base, en italien. Est-ce que cela n’a pas été trop compliqué de les traduire ?

C’était compliqué. Les autres membres de l’association m’ont aidé. Le français n’étant pas ma langue maternelle, le plus difficile a été de réécrire mes poèmes avec le même niveau de langage poétique.

Dis-nous-en un peu plus sur tes poèmes…

Je les ai écrits ces trois dernières années, ici, à Besançon. Je parle d’amours imaginaires. Pour éloigner mon style de la réalité, j’ai amené le sujet vers l’universel.

Pourquoi avoir décidé de participer à cette journée de la poésie ?

Pour cette fête de la poésie, on offrira simplement des petites affiches, mais ce sera un cadeau pour les passants, pour qu’ils aient un moment de magie dans la journée. Pour moi, c’est juste un petit geste pour rendre meilleure la vie de tout le monde.

Et qu’aimes-tu dans le fait d’écrire de la poésie ?

Il s’agit juste de trouver un espace pour soi-même, de se couper de son quotidien, et de mieux se retrouver car, en posant sur papier ce que tu ressens, cela permet de mieux se comprendre.

Cela ne t’intimide pas un peu de savoir que tes écrits personnels vont être exposés à la vue des passants ?

Oh non, pas trop. C’est quelque chose d’intime, mais je ne dévoile pas pour autant ma vraie vie. Et je trouve cela important de partager ce genre de travail. Ça nous permet, de mieux nous comprendre les uns les autres.

C’est un dialogue, moi je ne serai sûrement pas là lorsque que l’on lira mes poèmes mais, j’estime que je me retrouverai quand même avec mes lecteurs.

Tu veux rajouter quelque chose à propos de cet évènement ?

Je remercie le service culturel de la mairie de Besançon et le Musée du Temps de nous avoir donné les autorisations pour les affichages. Sinon, je donne rendez vous aux Bisontins le 21 mars dans les rue du centre ville. On commencera à exposer nos poèmes dès 9 heures du matin. On devrait les laisser en place pour une semaine.

Interview de Manolo Onnis membre du bureau des F.É.L.É, réalisée par sa camarade Bov cardinal (vice présidente) des F.É.L.É.

Pour en savoir plus :

fees.emergeant@gmail.com

lesfeles.jimdo.com

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

actualité

Législatives 2024 : Macha Woronoff appelle les étudiants de l’université de Franche-Comté à voter

Alors que le Président de la République Emmanuel Macron a annoncé le 9 juin 2024 la dissolution de l’Assemblée nationale, l’association France Universités rappelle dans un communiqué les valeurs des universités françaises. Un point de vue soutenu et partagé par Macha Woronoff, présidente de l’Université de Franche-Comté.

Nouvelle association “Cabordes en héritage” dans le Grand Besançon : un parcours pédestre le 23 juin

L’idée de la création de la toute nouvelle association "Cabordes en héritage" vient d’un constat : le patrimoine attaché aux collines de Besançon fait l’objet de bien des attentions de la part de plusieurs associations qui le préservent et le font vivre, qu’il soit viticole ou agricole. Il est cependant apparu à un certain nombre d’amateurs de ce patrimoine que les cabordes ne bénéficiaient pas, faute d’une structure spécifique et disponible, de mesures adaptées à la nécessité de plus en plus pressante de les sauvegarder.

Offre d’emploi : Responsable de salle de sport

OFFRE D'EMPLOI • Nous recherchons un responsable de salle de sport pour accompagner la mise en place d’un tout nouvel espace à Besançon dont l’ouverture est prévue pour le premier trimestre 2025 !
Sportif passionné, vous avez le goût du challenge et du développement ? Rejoignez-nous !

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 20.12
légère pluie
le 23/06 à 18h00
Vent
2.31 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
71 %