Alerte Témoin

La fête dans un appartement de la Grande Rue vire au cauchemar

Publié le 16/11/2016 - 18:44
Mis à jour le 16/11/2016 - 20:43

Deux individus sous l'emprise de l'alcool et de stupéfiants se sont acharnés sur un lycéen qu'ils ont séquestré, roué de coups et auquel ils ont tenté de brûler les cheveux, à l'issue d'une soirée dans un appartement de la Grande Rue, au centre-ville de Besançon, dans la nuit du 14 au 15 novembre 2016.

03Police009.JPG
Photo d'illustration ©Léon Gama

Les faits sont proches d'actes de torture et de barbarie. Et la victime, un lycéen de 17 ans, doit son salut à l'intervention de la police.

Dans la nuit du 14 au 15 novembre 2016, deux Bisontins qui squattent un appartement vide de la Grande Rue réussissent à "s'incruster" dans une fête qui se déroule dans l'appartement du dessus. La soirée se déroule plutôt calmement, alors que l'alcool et les stupéfiants s'écoulent parmi les participants.

Mais lorsque les deux individus âgés de 27 et 36 ans retournent dans leur logement, ils découvrent que leur télévision a disparu et ils remontent aussitôt à l'étage supérieur. Tous les convives sont partis, à l'exception d'un lycéen de 17 ans. Ils l'accusent immédiatement du vol de l’écran, se jettent sur lui, le rouent de coups, le séquestrent et dévastent l'appartement.

Les agresseurs entraînent le garçon dans la salle de bain, où ils essaient de lui bruler les cheveux avec un spray aérosol et un briquet. Mais la police, prévenue par des personnes qui ont entendu des cris et des hurlements, intervient et secourt la victime qui présente de très nombreux hématomes au niveau du crâne et du corps. Les agresseurs sont interpellés et placés en garde à vue.

Le parquet de Besançon a ouvert une information judiciaire. Les deux hommes, qui ont reconnu les faits, déjà connus des services de police pour divers délits, ont été mis en examen mercredi 16 novembre 2016 et le parquet a demandé leur placement en détention provisoire.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Dénonciations de « violences sexuelles » à l’ISBA :  victimes ou témoins appelés à se rendre au commissariat

Une enquête a été ouverte après que des élèves de l'école des Beaux-Arts de Besançon ont dénoncé des "violences sexuelles" sur une page Facebook intitulée "Balancetonecoledart". Etienne Manteaux, le procureur de Besançon invite "toute personnes qui aurait subi ou été témoin de faits de cette nature à venir en faire une déposition au commissariat."

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     22.37
    peu nuageux
    le 23/09 à 15h00
    Vent
    3.34 m/s
    Pression
    1008 hPa
    Humidité
    32 %

    Sondage