Le père soupçonné d'avoir tué sa famille souffrait d'une maladie chronique

Publié le 13/08/2012 - 22:09
Mis à jour le 13/08/2012 - 22:09

L'homme suspecté d'avoir tué sa famille à Auxerre mi-juillet avant de se suicider était atteint d'une maladie auto-immune chronique, le lupus, pouvant occasionner des troubles psychiques, a-t-on appris lundi de source judiciaire, confirmant une information du site de l'Yonne Républicaine.

troubles

PUBLICITÉ

La famille avait été découverte mardi 17 juillet dans leur maison à Auxerre: la mère, la grand-mère et les deux enfants tuées dans leur sommeil, et le père pendu dans le garage. La grand-mère a été étouffée tandis que la mère et les fillettes ont été poignardées,

Selon l’Yonne Républicaine, cette maladie incurable lui avait été diagnostiquée probablement il y a une dizaine d’années. Dans ses développements les plus graves, cette maladie peut entraîner des troubles psychiatriques, selon un spécialiste de Lille interrogé par le quotidien.

La maladie peut aussi atteindre le système nerveux central et entraîner un risque suicidaire, troubles de l’humeur (dépression, accès maniaque), syndrome confusionnel, bouffée délirante aiguë.

 (source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.88
légère pluie
le 15/10 à 6h00
Vent
0.22 m/s
Pression
1007.1 hPa
Humidité
89 %

Sondage