L’eau dans l’Arc jurassien franco-suisse : des pressions et usages différenciés selon une étude

Publié le 05/07/2020 - 10:04
Mis à jour le 06/07/2020 - 08:44

L’Observatoire Statistique Transfrontalier de l’Arc jurassien (OSTAJ) a mené une étude publiée le 29 juin 2020 pour présenter les différents usages et pressions dans la bande frontalière.

©Observatoire statistique transfrontalier de l’Arc jurassien
©

L’Arc jurassien est un pays d’eau, traversé par le Doubs qui prend sa source dans le massif du Jura et sert de frontière naturelle entre la France et la Suisse. Consommation des habitants, utilisation par l’agriculture ou l’industrie, fréquentation touristique : les territoires de l’Arc jurassien franco-suisse sont exposés à des degrés différents aux multiples usages de l’eau. Dans la partie suisse, dense en population et en emploi, les usages se cumulent. Dans la partie française, les usages varient selon les territoires : en majeure partie liée à l’agriculture et au tourisme dans les montagnes, à l’industrie et à la population en plaine.

Une ressource très présente surtout dans la partie suisse de l’Arc jurassien

Côté suisse, près de 10 % de la superficie est couverte par des zones humides et des surfaces en eau, avec 264 lacs dont le lac de Neuchâtel et une partie du lac Léman. Dans la partie française de l’Arc jurassien, la présence de l’eau est moindre avec seulement 1,3 % de la superficie en zone humide ou en eau. L’Arc jurassien, caractérisé aussi par ses sols karstiques, dispose d’un réseau hydrographique souterrain important.

Des usages et pressions importants

C’est dans les zones les plus peuplées de l’Arc jurassien que les prélèvements sont les plus importants, comme dans le Nord Franche-Comté ou sur les rives du lac de Neuchâtel. La croissance démographique influe également : en cinq ans, l’Arc jurassien a gagné 64 700 habitants, dont 57 000 dans la partie suisse déjà la plus densément peuplée, sachant que la consommation est estimée à 150 à 200 litres par jour et par habitant.

Les activités économiques comme le tourisme, l’industrie, l’agriculture ou encore la production d’électricité exercent des pressions importantes sur la consommation d’eau. L’Arc jurassien compte ainsi 10 700 établissements industriels, dont des activités comme la sidérurgie ou la plasturgie très gourmandes en eau. Par ailleurs, l’Arc jurassien est une région d’élevage bovin, viande ou lait (60 % de la surface agricole) et l’alimentation du bétail nécessite également un approvisionnement abondant en eau (environ quatre litres d’eau pour produire un litre de lait).

Les aléas météorologiques

Malgré un climat favorable et une ressource apparemment abondante, l’Arc jurassien est aussi impacté par le changement climatique qui modifie la disponibilité de l’eau au cours de l‘année. Les récents épisodes de sécheresse estivaux (symbolisés par l’étiage du Doubs en 2018 et 2019 entre Morteau et Pontarlier) ont montré la vulnérabilité de la ressource face aux aléas météorologiques. De plus, la hausse des températures a augmenté le besoin en eau de la faune et de la flore en même temps qu’elle raréfiait la ressource.

(Communiqué de l'Observatoire Statistique Transfrontalier de l’Arc jurassien)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le calendrier de l'Avent... de l'Après !

Logis13 Éco • Ouvrez toutes les fenêtres  ! Logis 13 Eco, l'appartement pédagogique de la Ville de Besançon pour apprendre les bons gestes pour la planète, propose pour la troisième année consécutive, un calendrier de "l'Après" pour faire place à un monde plus économe tout en insufflant l'esprit de Noël. Chaque jour, une idée pour préparer les fêtes en soulageant la planète...

Vigilance jaune « Neige et Verglas » en Franche-Comté

Mise à jour • Météo France a placé 23 départements en vigilance jaune "neige et verglas". Des chutes de neige  de 0.5 cm à 1 cm de neige par heure étaient annoncées jusqu'en plaine à partir de 1h du matin dans la nuit du 30 novembre au 1er décembre 2020. À Besançon, les services de la ville se tenaient prêts cette nuit pour prévenir tout phénomène potentiellement dangereux.

Une balade ce week-end ? N’oubliez pas l’application Besançon Grandes Heures Nature…

Avec la possibilité de sortir dans un rayon de 20 km autour de chez soi, les idées de sorties s'élargissent quelque peu... L’application Besançon Grandes Heures Nature propose de nombreuses idées de balades et randonnées pour (re)découvrir notre territoire au travers d’itinéraires variés, en contact avec la nature, aux portes des 68 communes que compte Grand Besançon Métropole.

Randonneurs, randonneuse, votez pour votre « GR Préféré »…

Pour la quatrième année consécutive, la Fédération française de la randonnée pédestre lance son concours national pour l’élection du "GR préféré des Français". Parmi les huit GR (Grande Randonnée) sélectionnés cette année, l'emblématique GR®509 - Grande Traversée du Jura ! Il est possible de voter jusqu'au 25 novembre 2020 sur le site MonGR.fr.

Le Groupe des Epouvantails en Colère (Geec) s’est installé aux Vaîtes à Besançon

Ce mardi 17 novembre, jour de l'appel à une deuxième vague d'action contre la réintoxication du monde, l'association Les Jardins des Vaîtes, a appelé jardinièr·es et ami·es des Jardins des Vaîtes à déposer banderoles et épouvantails aux Vaîtes. L'occasion de réaffirmer leur volonté de "préserver ce poumon vert en coeur de ville, avec ses jardins, ses zones humides, ses habitant·es humains et non humains."

« Le temps de la forêt est plus long que le temps de la relance » (Jacques Grosperrin)

Jeudi 19 novembre 2020 dans la matinée, le sénateur LR Jacques Grosperrina interpellé le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation sur le thème de "La forêt française face aux défis climatiques, économiques et sociétaux" . Il a attiré l’attention du ministre sur la situation préoccupante de la forêt du Doubs.

Inondations et coulées de boue : une commune supplémentaire du Doubs reconnue en état de catastrophe naturelle

Par arrêté du Ministère de l’Intérieur du 19 octobre 2020, paru au Journal officiel du 14 novembre 2020, la commune de Dasle a été reconnue en état de catastrophe naturelle au titre des dommages causés par les inondations et coulées de boue survenues les 3, 11, 12 et 17 juin 2020.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 7.31
couvert
le 04/12 à 0h00
Vent
7.66 m/s
Pression
991 hPa
Humidité
50 %

Sondage