Les clowns agresseurs ne font rire vraiment personne…

Publié le 27/10/2014 - 18:26
Mis à jour le 27/10/2014 - 19:55

Après de nombreuses villes françaises envahies par de pseudo gangs de clowns agresseurs, Besançon, bien sûr, n'y échappe pas ! Un jeune homme de 22 ans a été blessé alors qu'il s'est retrouvé seul face à trois individus maquillés en clowns armés d'une hache et d'une batte de base-ball dans la nuit de vendredi 24 au samedi 25 octobre 2014. A côté de Pontarlier, un adolescent a pris la fuite en voyant un clown. A St Vit, un groupe d'adolescents s'est fait tiré dessus par des clowns armés de fusils d'air soft dans une voiture bleue.

scary_clown.jpg
Image d'illustration ©Graeme Maclean - originally posted to Flickr as bad clown - https://www.flickr.com/photos/32426344@N00

Psychose

PUBLICITÉ

Le premier fait divers s’est produit vers 2 heures du matin sur l’avenue de Montrapon à Besançon. Une voiture blanche s’est arrêtée à hauteur du jeune homme. Selon lui, « il y avait trois clowns, un avec une batte de base-ball, un autre avec une hache, maquillés en rouge vif et vert avec des cheveux sur les côtés » mais la suite des événements est « floue ». Il se souvient s’être enfui en se tenant la main droite qui saignait et a appelé les pompiers. La blessure à l’index et au majeur est superficielle. Il a déposé plainte samedi matin.

A Houtaud, à côté de Pontarlier, samedi 25 octobre à 20h20, un jeune de 15 ans a pris peur et s’est enfui à la vue d’un clown piéton. Ce dernier n’est pas allé à sa rencontre, mais la gendarmerie a envoyé une patrouille. Le clown n’était pas armé mais l’dolescent était effrayé en voyant ce clown par ce qu’il avait vu sur internet. Il n’a pas été blessé.

Enfin, à St Vit, dans la soirée de samedi, un groupe d’adolescents et de jeunes adultes ont vu, dans une voiture bleue, quatre personnes grimées en clown. Le groupe s’est fait tirer dessus avec des armes d’air soft, un jeu utilisant des répliques d’armes à feu qui propulsent des billes en plastique de 6 ou 8 mm. Les jeunes n’ont pas été touché, ni blessé.

Comment est arrivé ce phénomène ?

Une vidéo publiée début octobre, qui a été vue plus de 18 millions de fois, montre des clowns en train de terroriser des passants dans la rue. C’est ce qui a créé une rumeur qui a fait le tour des réseaux sociaux à tel point que certains ont décidé de faire la même chose, en vrai. Et des groupes de « chasseurs de clowns » se sont formés sur Facebook !

Sur son compte Facebook, la Police nationale déclare qu’elle a été « saisie de nombreux signalements de clowns effrayant les passants, mais beaucoup sont fantaisistes et de la part d’enfants. »

Elle met en garde la population contre ce type d’agissement :

« La rumeur qui se diffuse autour de ce phénomène peut permettre à certains délinquants de commettre de vraies agressions, comme ce fût le cas à Montpellier dans la nuit du 26 octobre: un homme de 35 ans a été agressé par trois individus (dont un déguisé en clown) qui souhaitaient avant tout le dépouiller de ses valeurs. 
En revanche des initiatives sont apparues sur les réseaux sociaux pour promouvoir la chasse aux clowns. À Bordeaux et Mérignac, les policiers de la Sécurité Publique ont interpellé 4 adolescents qui cherchaient à en découdre avec des clowns suite à la diffusion de ce phénomène sur les réseaux sociaux. 

Quelles sont les conséquences ? 

Qu’il s’agisse de clowns ou de chasseurs de clowns, les personnes qui participent à ce phénomène peuvent tomber sous le coup de la loi : 
– Port d’arme 
– Agressions 
– Violences aux personnes
– Incitation à commettre un crime ou un délit

Quelle est la conduite à tenir ? 
– Soyez responsables, ne relayez pas ce phénomène sur les réseaux sociaux ( parents, sensibilisez vos enfants aux risques que cela comporte) 
– En cas de doute, composez immédiatement le 17 ou le 112. »

Les réseaux sociaux bisontins n’y échappent pas !

Sur les réseaux sociaux, une page Facebook a été créée le 23 octobre 2014 intitulée « L’attaque des clowns à Besançon« . Plus de 4 700 internautes ont « liké » la page. Des personnes y publient des messages localisant des clowns à Besançon, des personnes déguisées en clown se prennent en photos et sont publiées…

  • Faits divers : Léon Gama
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le suspect n°1 dans la disparition de Narumi Kurozaki interrogé ce mercredi au Chili

Nicolas Zepeda-Contreras, l'ex-petit ami de Narumi Kurozaki, portée disparue depuis décembre 2016, est interrogé ce mercredi 17 avril 2019 à Santiago du Chili. Une délégation bisontine a été envoyée dès lundi au Chili dans le but de préparer cet interrogatoire particulièrement attendu pour l'enquête.

Notre Dame de Paris, défigurée mais encore debout, sera « rebâtie » promet Macron

Ravagée ce lundi 16 avril 2019 par un incendie, apparemment accidentel, Notre-Dame de Paris a été défigurée mais ne s'est pas totalement effondrée grâce à l'intervention des pompiers qui sont parvenus à maîtriser les flammes et sauver la structure de l'édifice, qu'Emmanuel Macron a promis de "rebâtir". Une souscription nationale va d'ailleurs être lancée, a confirmé Emmanuel Macron, pour aider à une reconstruction qui s'annonce longue et difficile.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 21.13
couvert
le 21/04 à 12h00
Vent
0.53 m/s
Pression
1016.003 hPa
Humidité
52 %

Sondage