Longevilles-Mont-d’Or : une louve tuée près d'un troupeau de bovins "dans les conditions requises par la réglementation"

Publié le 21/09/2022 - 14:54
Mis à jour le 22/09/2022 - 08:28

Ce mardi 20 septembre, vers 22h40, un binôme de lieutenants de louveterie a procédé au tir létal d’une louve sur une parcelle où un troupeau avait été prédaté dans la nuit du 18 au 19 septembre aux Longevilles-Mont-d’Or, informe la préfecture du Doubs dans un communiqué du 21 septembre.

Image d'archive (14 octobre 2018) © Fédération des chasseurs du Jura
Image d'archive (14 octobre 2018) © Fédération des chasseurs du Jura

"Ce tir a été réalisé dans le cadre d’un tir de défense simple, prévu par l’arrêté ministériel du 23 octobre 2020 et autorisé par arrêté préfectoral en date du 19 septembre 2022", explique la préfecture. "Il a été mis en œuvre alors que trois loups étaient observés en situation d’attaque sur le troupeau du GAEC concerné." 

Les observations faites, personnellement, par le chef de service de l’Office français de la biodiversité (OFB), quelques moments après le tir, établissent qu’il a été réalisé "dans les conditions requises par la réglementation (attaque physique du troupeau présent dans les parcelles). Les points GPS ont notamment été relevés et un compte-rendu précis a été transmis à l’autorité préfectoral", nous précise-t-on. 

Le préfet du Doubs Jean-François Colombet, rappelle "l’importance de travailler rapidement à une stratégie équilibrée de gestion de cette prédation afin d’assurer la bonne cohabitation entre les éleveurs bovins et le loup, espèce protégé, sur notre département." 

La préfecture indique que cette stratégie passe par l’application pleine et entière du cadre légal prévu par l’arrêté du 23 octobre 2020, mais aussi par la nécessaire recherche des moyens en prévention susceptibles d’être engagés pour protéger l’élevage bovin du Haut-Doubs. 

Infos +

En France, le loup gris, revenu de lui-même depuis l'Italie, connaît une dynamique démographique favorable depuis 10 ans, et l'Office français de la biodiversité (OFB) estime sa population entre 826 à 1.016 individus.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Bourgogne Franche-Comté : un nouvel atlas sur les libellules

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés et ses partenaires annonce la parution d’un tout nouvel atlas consacré aux libellules de Bourgogne-Franche-Comté. Avec plus de 100.000 données exploitées, l’aide d’un millier d’observateurs et un grand réseau d’auteurs bénévoles, cet atlas unique répertorie et décrit les 75 espèces de libellules présentes dans la région.

Citadelle de Besançon : les couleuvres vipérines remises en liberté dans le cadre de leur plan de sauvegarde

Dans le cadre d’un plan de sauvegarde de la Couleuvre vipérine, la LPO Bourgogne-Franche-Comté et la Citadelle de Besançon se sont associées pour protéger ce serpent complètement inoffensif durant les périodes de travaux sur leur zone d’habitat naturel. Après une phase de conservation en dehors de leur milieu naturel, leur remise en liberté est imminente.

YPSTÉ et Somewhere : deux bisontins se retrouvent autour du thé, du café et de l’écoresponsabilité

Nicolas Girard, 26 ans, fondateur d'YPSTÉ, est un passionné de thé. Pour Ophélie Braillard, 31 ans, propriétaire de Somewhere, torréfaction artisanale située rue des Tamaris à Besançon, c'est le café. Fin 2020, les deux bisontins, désormais amis, ont décidé de s'associer lors de la génèse de leurs deux projets. Tous deux sont unis par un même engagement : l'écoresponsabilité.

Longevilles-Mont-d’Or : une louve tuée près d’un troupeau de bovins « dans les conditions requises par la réglementation »

Ce mardi 20 septembre, vers 22h40, un binôme de lieutenants de louveterie a procédé au tir létal d’une louve sur une parcelle où un troupeau avait été prédaté dans la nuit du 18 au 19 septembre aux Longevilles-Mont-d’Or, informe la préfecture du Doubs dans un communiqué du 21 septembre.

Sécheresse : allégement des mesures de restriction d’usages de l’eau dans le Doubs

Après avoir consulté le comité de ressource en eau mardi 13 septembre, le préfet du Doubs, Jean-François Colombet, a décidé de passer plusieurs zones du département au niveau "alerte renforcée". Ce classement entraîne la mise en application de mesures de restriction de l’usage de l’eau moins contraignantes.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.85
nuageux
le 30/09 à 21h00
Vent
1.74 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
93 %

Sondage