Malaises au lycée de Morteau : la présence de gaz toxique est à exclure

Publié le 08/02/2016 - 11:09
Mis à jour le 08/02/2016 - 11:09

Lundi 25 janvier 2016, un problème survenu dans l'atelier de bijouterie du lycée de Morteau avait provoqué plusieurs malaises chez des élèves. Les 761 élèves et une cinquantaine de membres du personnel de l'établissement avaient été évacués par mesure préventive. Après plusieurs analyses médicales, il s'avère que l'hypothèse d'une intoxication par voie pulmonaire en lien avec la présence de gaz toxique est à exclure.

lycee_morteau_evacuation.jpg
© amélie
PUBLICITÉ

À la suite des malaises ressentis par des élèves du lycée Edgar Faure à Morteau, les premiers examens médicaux n’avaient révélé aucune anomalie susceptible de se rapporter à ces malaises. Les élèves ont bénéficié d’un bilan clinique et biologique général aux services d’urgences parfois complétés d’une consultation neurologique, une radiographie pulmonaire ou un électrocardiogramme. 

Les symptômes décrits lors des événements avaient disparu spontanément dans l’intervalle, entre le transport et la prise en charge hospitalière pour la plupart des élèves.

La thèse de l’intoxication par voie pulmonaire en lien avec la présence de gaz toxique est à exclure

Des analyses complémentaires sous l’égide de l’Agence régionale de santé (ARS) ont été effectuées par la Cellule de l’institut de veille sanitaire (CIRE) de Bourgogne Franche-Comté et par le centre antipoison de Strasbourg. 

Il s’avère que l’hypothèse d’une intoxication par voie pulmonaire en lien avec la présence de gaz toxique est à exclure en raison de l’absence de produit toxique retrouvé dans l’air et de l’incompatibilité des symptômes éprouvés par les élèves avec la toxicité des produits chimiques entreposés dans l’atelier de bijouterie : borates, acides, etc.

Enfin l’hypothèse d’émanations de gaz propane est également exclue : il n’a pas été détecté dans l’air ni l’odeur caractéristique du mercaptan (produit mélangé au gaz domestique pour faciliter la détection d’une fuite) contrairement à certaines informations rapportées le jour de l’incident.

Les deux salles d’atelier fermées le 25 janvier dernier ont été rouvertes. Les cours ont repris normalement. 

(Communiqué de la Préfecture du Doubs)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.26
légère pluie
le 15/10 à 15h00
Vent
4.493 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
97 %

Sondage