Marine Le Pen tracte aux portes de l’usine PSA à Sochaux

Publié le 22/02/2013 - 17:37
Mis à jour le 22/02/2013 - 17:37

En déplacement dans le Pays de Montbéliard ce vendredi 22 février 2013 dans le cadre de son "Tour de France des oubliés", la présidente du Front national, Marine Le Pen, a distribué des tracts aux portes de l'usine PSA Peugeot Citroën de Sochaux, plaidant pour le maintien des emplois automobiles en France.

FN

PUBLICITÉ

Pendant environ une heure à la mi-journée, dans le froid, Marine Le Pen et une vingtaine de militants du FN ont distribué des tracts intitulés « Suppressions de postes chez PSA : les ouvriers français trahis par la gauche et l’Union européenne« , dénonçant « la réduction drastique des effectifs » de PSA et Renault en France. « Il faut que les constructeurs automobiles aient un intérêt à construire en France« , a déclaré Marine Le Pen aux portes de l’usine, proposant de « taxer les voitures qui viennent de l’extérieur même si elles sont construites par un constructeur français« .

Certains salariés de PSA, qui sortaient de l’usine en voiture, ont félicité la présidente du FN pour son passage jeudi sur France 2, d’autres ont posé à ses côtés. La plupart se sont contentés d’accepter les tracts qui leur étaient tendus. « On la sent proche de nous, elle soutient la cause des travailleurs et se bat pour la préservation de l’emploi« , a estimé Sébastien, employé chez PSA Sochaux à la peinture.

Marine Le Pen était également attendue par une vingtaine de militants de la CGT qui « se devait d’être présente pour dire que le FN n’est absolument pas un rempart contre la précarité et la politique d’austérité« , a déclaré Pascal Tozzi, secrétaire général de l’union locale CGT de Montbéliard. « Marine Le Pen cherche à se servir du désarroi des travailleurs« , a-t-il dénoncé.

La présidente du FN a également été interpellée par Ismaël Boudjekada, un lycéen de Montbéliard et président-fondateur du « Mouvement pour l’Eveil national », qui lui a reproché « de combattre l’immigration dont son issus de nombreux ouvriers de PSA et d’ailleurs« .

PSA-Sochaux est le plus grand site industriel de France avec 12.076 salariés.

(source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Swamp Fest, un nouveau festival rock n’roll débarque dans le Grand Besançon

Swamp Fest, un nouveau festival rock n’roll débarque dans le Grand Besançon

Première édition ! • Un nouveau festival ouvrira sa première édition les 7 et 8 septembre 2018 sur le site de l'aérodrome de Besançon-Thise : il s'agit du Swamp Fest ! Au programme : des concerts rock n'roll, rockabilly, voodoo rock, punkabilly, soul, blues, garage, heavy blues ou encore stoner… Maxime Longin, l'un des organisateurs de l'évènement nous en dit plus !

Arrêté ‘anti-mendicité’ : l’Union des commerçants de Besançon salue l’initiative du maire

Arrêté ‘anti-mendicité’ : l’Union des commerçants de Besançon salue l’initiative du maire

Dans un communiqué du 21 août 2018, l'Union des commerçants tient à saluer l'initiative prise par le maire de Besançon d'interdire "les stations assises prolongées avec des consommations d'alcool accompagnées ou non d'animaux et avec entrave à la circulation, sur un périmètre défini au centre-ville".

Disparition du courrier à Beure : une plainte sera déposée contre un agent, l’enquête se poursuit…

Disparition du courrier à Beure : une plainte sera déposée contre un agent, l’enquête se poursuit…

Suite de l'affaire... • Suite aux irrégularités constatées dans la distribution du courrier sur le secteur de la commune de Beure pendant la seconde partie du mois de juillet 2018, que nous évoquions sur maCommune.info lundi 20 août 2018, la branche Services Courrier Colis de La Poste en Bourgogne – Franche-Comté a immédiatement diligenté une enquête interne, selon un communiqué. Un agent est mis en cause. Une plainte va être déposée par La Poste.

Arrêté ‘anti-mendicité’ à Besançon : un arrêté jugé ‘dangereux’ selon le collectif À gauche citoyens

Arrêté ‘anti-mendicité’ à Besançon : un arrêté jugé ‘dangereux’ selon le collectif À gauche citoyens

Dans un communiqué de mardi 21 août 2018, le collectif À gauche Citoyen donne à son tour son opinion à propos de l'arrêté "anti-mendicité" qui a défrayé la chronique ces derniers jours à Besançon. Le collectif parle d'un arrêté municipal "inutile et à terme dangereux pour les libertés publiques".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.28
ciel dégagé
le 26/05 à 3h00
Vent
0.61 m/s
Pression
1019.16 hPa
Humidité
97 %

Sondage