Un important trafic d'héroïne démantelé en Alsace et Franche-Comté

Publié le 24/11/2014 - 12:54
Mis à jour le 16/04/2019 - 16:27

Un important trafic d'héroïne implanté sur le nord de la Franche-Comté et le sud de l'Alsace a été démantelé par la gendarmerie, qui a saisi 10 kg d'héroïne dans une voiture revenant de Belgique et a interpellé huit personnes, a-t-on appris lundi 24 novembre 2014 auprès de la gendarmerie.

scelles_ils_montbeliard.jpg
scelles_ils_montbeliard.jpg

Cinq personnes mises en examen, quatre écrouées

PUBLICITÉ

Les huit personnes suspectées d’être liées au trafic, dans le pays de Montbéliard (Doubs), le secteur de Belfort et celui de Mulhouse (Haut-Rhin), ont été interpellées et placées en garde à vue, selon la gendarmerie.
Cinq d’entre elles ont été mises en examen lundi dans cette affaire: quatre hommes de la même famille, âgés de 38, 29, 24 et 23 ans, ont été placés en détention provisoire et une femme de 25 ans a été placée sous contrôle judiciaire, a indiqué la procureure de Montbéliard, Thérèse Brunisso.

L’enquête sur ce trafic de stupéfiants, essentiellement de l’héroïne, a été ouverte début 2014. Un dispositif de surveillance avait été mis en place.

Jeudi dernier vers 5 heures du matin, trois hommes d’une même famille avaient été interpellés dans les Vosges par la gendarmerie alors qu’ils revenaient à Montbéliard après un voyage en Belgique. Dans leur voiture, les militaires ont saisi 10,141 kg d’héroïne et 600 grammes de poudre non identifiée.

Lors de l’interpellation, le conducteur a tenté de s’enfuir, en vain, endommageant deux véhicules de gendarmerie.

Une deuxième vague d’interpellations, visant des complices, les conjoints et les membres de la famille des trois suspects, a été menée en début de matinée.

Cinq personnes ont été interpellées. « Une arme de poing approvisionnée, du numéraire et des éléments démontrant un train de vie aisé » ont été saisis à leurs domiciles, a précisé la gendarmerie.

Les principaux suspects sont domiciliés dans les secteurs de Montbéliard, Belfort et Mulhouse.

D’après les gendarmes, « les trafiquants se rendaient régulièrement à l’étranger, en Belgique et aux Pays-Bas, pour acheter les produits illicites qu’ils écoulaient ensuite sur toute la région« .

Les gendarmes de la section de recherches de Besançon, du Groupe d’intervention régional de Franche-Comté et de la compagnie de Montbéliard agissaient sur commission rogatoire d’un magistrat du tribunal de Montbéliard.

(Source AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.88
légère pluie
le 15/10 à 6h00
Vent
0.22 m/s
Pression
1007.1 hPa
Humidité
89 %

Sondage