Munitions et stupéfiants découverts lors d'une perquisition à Besançon

Publié le 21/03/2023 - 08:45
Mis à jour le 21/03/2023 - 14:15

Le 14 mars dernier, une perquisition a été effectuée dans le cadre d’une commission rogatoire pour des faits d’escroquerie, au domicile d’un couple habitant le secteur de Montrapon et a mené à la découverte de nouveaux éléments donnant lieu à une nouvelle affaire.

 © Élodie R.
© Élodie R.

La perquisition a amené à la découverte incidente de 2,9 kg de résine de cannabis, 23 cartouches de cigarettes et dix cartouches de calibre 357 magnum. Les agents ont donc ouvert une nouvelle procédure suite à la saisie de ces éléments. 

La femme a déclaré aux policiers qu’elle ignorait la présence de cannabis dans son cagibi dont elle n’avait pas la clé. 

Son compagnon, absent lors de la perquisition, s’est présenté au poste de police dans la matinée du lundi 20 mars où il a été placé en garde à vue. Au cours de celle-ci, il a reconnu être consommateur de cannabis depuis six mois et servir de nourrice pour un individu non identifié suite à une dette de 10.000€.

Concernant la présence des cartouches de cigarettes, il a déclaré aux policiers être un gros fumeur tout comme sa compagne. Les munitions de calibre 357 en revanche, l’homme dit les avoir conservé en souvenir de son ami décédé. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Un mot de vocabulaire nazi entendu en plein conseil régional Bourgogne Franche-Comté : l’élu regrette

+ Droit de réponse de Thomas Lutz • Jeudi 11 avril 2024, un membre du groupe Rassemblement national au conseil régional de Bourgogne Franche-Comté, aurait employé une expression empruntée au vocabulaire nazi lors de l’Assemblée plénière qui se tenait à Dijon, est-il dénoncé dans un communiqué de presse de la Région.

Affaire de la maire d’Avallon : Marie-Guite Duffay appelle au respect de la présomption d’innocence

Dans un communiqué du 10 avril 2024, la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté a réagi suite à la mise en examen et au placement en détention provisoire de la maire d’Avallon et conseillère régionale déléguée à la ruralité Jamilah Habsaoui. Si elle appelle au respect de la présomption d’innocence, Maire-Guite Dufay a également décidé de la suspension de la délégation régionale de l’élue et de l’écarter de son groupe politique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 17.46
légère pluie
le 15/04 à 15h00
Vent
8.03 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
61 %