Opération antiterroriste : les dix interpellés "endoctrinés par un prétendu imam"

Publié le 08/11/2017 - 14:01
Mis à jour le 08/11/2017 - 14:01

Le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, a indiqué que parmi les dix personnes interpellées la veille en France et en Suisse dans le cadre d'une opération antiterroriste figurait un "prétendu imam" qui les avaient endoctrinés.

capture_decran_2017-11-08_a_12.43.22.jpg
Gérard Collomb © Twitter
PUBLICITÉ
  • Neuf personnes, majoritairement connues des services de renseignement, ont été arrêtées le mardi 7 novembre 2017  en France dans les Bouches-du-Rhône, les Alpes-Maritimes, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne et une Colombienne de 23 ans a été interpellée en Suisse. 

Les dix personnes interpellées mardi matin « sont des jeunes pour la plupart qui avaient été endoctrinés par un prétendu imam, ce qui arrive hélas maintenant trop souvent », a-t-il déclaré, à l’issue d’une cérémonie d’accueil des nouveaux gardiens de la paix de la préfecture de police de Paris. 

« Des gens se proclament imam, embrigadent un certain nombre de jeunes, donc nous devons lutter contre ces phénomènes et interpeller avant que les attentats ne puissent se commettre », a ajouté le ministre. Selon une source proche de l’enquête, cet homme « qui s’était autoproclamé imam », était ressortissant suisse mais a été arrêté en France lors du coup de filet policier. 

« Nous nous sommes aperçus qu’ils projetaient des attentats sans en avoir vraiment déterminé la cible », a ajouté M. Collomb. Dix personnes de 18 à 65 ans ont été interpellées mardi matin, en région parisienne, dans le sud de la France et en Suisse. Elles participaient à un groupe de discussion de la messagerie cryptée Telegram, prisée des jihadistes, dans lequel ils « tenaient des propos inquiétants », ont indiqué mardi des sources proches de l’enquête. 

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.85
ciel dégagé
le 14/10 à 12h00
Vent
2.93 m/s
Pression
1012.05 hPa
Humidité
55 %

Sondage