Orage de grêle dans le Haut-Doubs : le bilan complet des pompiers

Publié le 04/08/2022 - 09:07
Mis à jour le 05/08/2022 - 10:17

En chiffres • Mercredi 20 juillet 2022 : un orage de grêle de quelques minutes ravage plusieurs communes du Haut-Doubs. 800 demandes d'interventions ont été enregistrées en trois heures au centre de traitement de l'alerte. Les pompiers du Doubs reviennent sur cet épisode exceptionnel…

L’orage de grêle du 20 juillet 2022 en quelques chiffres

  • Neuf  communes touchées, dont 3 quasiment à 100%
  • Près de 1000 bâtiments privés et publics protégés par les sapeurs-pompiers et de nombreux autres protégés par des entreprises ou les propriétaires eux-mêmes
  • 72 500 m² de bâches utilisés
  • 56 000m² de polyane posés
  • 600kg de clous et 9,2km de bois utilisés pour le maintien du bâchage

Pour les pompiers du Doubs, l'épisode météorologique restera gravé dans les mémoires. Au centre opérationnel départemental d’incendie et de secours du Doubs (CODIS 25), les requérants font état de grêlons de la taille d’une balle de golf voire d’une balle de tennis. Des toitures et des véhicules sont détruits. La chaîne des secours se met rapidement en place, un lien avec les maires et élus municipaux.  'Ce jour-là, près de 800 demandes de secours ont été réceptionnées en trois heures"indique le service départemental d'incendie et de secours.

160 pompiers sur neuf jours

Durant les neuf jours qui ont suivi, 160 sapeurs-pompiers ont été mobilisés sur place, dont la moitié du SDIS du Doubs et l’autre moitié issue des SDIS voisins de la zone de défense et de sécurité  : Aube, Côte d’Or, Haute Marne, Meurthe et Moselle, Haut Rhin, Bas Rhin, Haute Saône, Saône et Loire, Yonne et Territoire de Belfort.  "Cet évènement a fait ressortir une solidarité extraordinaire entre la population, les élus et les sapeurs-pompiers. Malgré les conditions difficiles, les soldats du feu ont pu compter sur leur soutien sans faille dès leur arrivée, et les excellentes relations avec les élus locaux ont permis de faciliter le travail de tous." Insistent les pompiers du Doubs.

Le renfort extra-départementale a été désengagé le 27 juillet et le SDIS 25 a terminé seul le lendemain. Quatre véhicules d’opérations ont été maintenus le vendredi au centre d’incendie et de secours du Russey pour faire face aux demandes ponctuelles pouvant émerger.

À midi, le vendredi 29 juillet, 9 jours et 954 interventions plus tard, les opérations de secours étaient enfin terminées.

Le concours des services d’incendie et de secours sur ces missions reste exceptionnel, dans la mesure où elles relèvent habituellement de la compétence d’entreprises spécialisées privées.

Cette mobilisation a été motivée par la nécessité de protéger immédiatement les biens, face à l’ampleur des dégâts mis en corrélation avec le nombre d’entreprises spécialisées disponibles.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Faits Divers

Jura : plus de 330 hectares de forêts et de broussailles partis en fumée

Point de situation • Deux incendies distincts ont ravagé plus de 300 hectares de végétation dans le Jura dans les secteurs de Vescles et Cornod. Toute la nuit, 140 pompiers restent mobilisés sur le front de ces deux incendies. Un moyen aérien - un hélicoptère bombardier d'eau (HBE), renforcera le dispositif au sol dès ce jeudi.

Feux de forêt dans le Jura : une centaine d’hectares de végétations a déjà brûlé

Plusieurs incendies ont ravagé mercredi près de 110 hectares de végétation dans le Jura, placé au niveau "crise" sécheresse depuis le 1er août, une trentaine d'habitants d'un hameau devant être évacués. Des pompiers de huit départements de l'est de la France sont mobilisés
en renfort devant porter à 150 le nombre de soldats du feu.
 

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.51
nuageux
le 15/08 à 18h00
Vent
2.7 m/s
Pression
1009 hPa
Humidité
60 %

Sondage