Alerte Témoin

Paul Watson : "On ne peut pas continuer à dévorer l'océan vivant"

Publié le 12/12/2015 - 11:01
Mis à jour le 12/12/2015 - 16:58

Invité par le Scénacle, le cofondateur de Greenpeace et de Sea Shepherd, le Canadien Paul Watson, était au théâtre de l'espace de Besançon  ce vendredi 11 décembre 2015.

paul_watson_besancon.jpeg
Paul Watson ©Alexane Alfaro

Lors de ce débat, Paul Watson était accompagné de Lamya Essemlali qui était en charge de la traduction. Cette militante écologiste a fondé avec Paul Waston en 2006 Sea Shepherd France , une association de lutte pour la conservation de la flore et de la afaune marine qu'elle préside depuis 2008. Elle a notamment écrit un livre en 2012  : "Capitaine Paul Watson, entretien avec un pirate"

Dans un théâtre de l'Espace qui affichait complet, Paul Watson a parlé de ses actions et de son combat  au sein de Sea Sheperd. Chiffres à l'appui et avec de nombreux exemples et anecdotes vécus sur ses bateaux, Paul Watson a expliqué comment la vie des océans était sur le point de mourir. Mais il se bat. Grâce aux 9 millions d'euros que son ONG a gagnés à la loterie hollandais, il a décidé de construite un bateau de 60 mètres de long capable de voguer plus vite que les navires des pirates braconniers, en particulier japonais.

Selon lui, en 2048, les océans atteindront un point de non-retour en matière de vie aquatique et survie des nombreuses espèces telles sue les baleines, les requins, les dauphins, le phytoplancton, etc.  "On ne peut pas continuer a dévorer l'océan vivant" a-t-il déclaré. En sachant que 40% des poissons pêchés ne sont pas destinés à l'homme mais aux chats domestiques, aux animaux élevés pour être mangés, etc. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Confinement : quel impact sur la qualité de l’air ?

Face au coronavirus affectant ce mardi 24 mars 169 pays (sur 198), le Gouvernement français a mis en place une mesure inédite de confinement de la population. Cette restriction, du fait du fort ralentissement des activités économiques et de transport, implique des conséquences sur la qualité de l’air, indique ATMO Bourgogne Franche-Comté.

Comment valoriser ses déchets de jardin ?

PUBLI-INFO • La période un peu particulière que nous traversons, combinée à l’arrivée du printemps, est propice à l’entretien des extérieurs de son habitation. Ceci est source de production d’une grande quantité de déchets dont on ne sait pas toujours quoi faire. Et pourtant, ceux-ci constituent une réelle richesse pour vos espaces verts et plantations ! Le SYBERT vous donne quelques conseils pratiques pour bien gérer ces déchets.

Festival des solutions écologiques : partager vos projets avec la Bourgogne-Franche-Comté...

Transition écologique • La région organise du 29 juin au 5 juillet 2020 sur l'ensemble du territoire un festival des solutions écologiques afin de rendre visibles les initiatives des citoyens, des acteurs publics et privés, qui agissent au quotidien contre le dérèglement climatique et la préservation de la biodiversité. Pour la mise en avant des projets durant le festival, la Bourgogne-Franche-Comté peut octroyer une aide financière. Inscriptions jusqu'au 20 mars 2020. 

Alerte aux vents violents en Franche-Comté

Mise à jour à 19h00 • Météo France a placé 22 départements en Orange aux vents violents ce samedi 29 février 2020. La Haute Saône et le Territoire de Belfort en font partie. Le reste de la région est en vigilance jaune jusqu'à 21H00. À Besançon, les sapeurs-pompiers ont été mobilisés pour une dizaine d’interventions suite à des objets menaçants de tomber au centre-ville.
Offre d'emploi
 1.33
légères chutes de neige
le 30/03 à 0h00
Vent
4.76 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
78 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune