Paul Watson : "On ne peut pas continuer à dévorer l'océan vivant"

Publié le 12/12/2015 - 11:01
Mis à jour le 12/12/2015 - 16:58

Invité par le Scénacle, le cofondateur de Greenpeace et de Sea Shepherd, le Canadien Paul Watson, était au théâtre de l'espace de Besançon  ce vendredi 11 décembre 2015.

 ©
©

Lors de ce débat, Paul Watson était accompagné de Lamya Essemlali qui était en charge de la traduction. Cette militante écologiste a fondé avec Paul Waston en 2006 Sea Shepherd France , une association de lutte pour la conservation de la flore et de la afaune marine qu'elle préside depuis 2008. Elle a notamment écrit un livre en 2012  : "Capitaine Paul Watson, entretien avec un pirate"

Dans un théâtre de l'Espace qui affichait complet, Paul Watson a parlé de ses actions et de son combat  au sein de Sea Sheperd. Chiffres à l'appui et avec de nombreux exemples et anecdotes vécus sur ses bateaux, Paul Watson a expliqué comment la vie des océans était sur le point de mourir. Mais il se bat. Grâce aux 9 millions d'euros que son ONG a gagnés à la loterie hollandais, il a décidé de construite un bateau de 60 mètres de long capable de voguer plus vite que les navires des pirates braconniers, en particulier japonais.

Selon lui, en 2048, les océans atteindront un point de non-retour en matière de vie aquatique et survie des nombreuses espèces telles sue les baleines, les requins, les dauphins, le phytoplancton, etc.  "On ne peut pas continuer a dévorer l'océan vivant" a-t-il déclaré. En sachant que 40% des poissons pêchés ne sont pas destinés à l'homme mais aux chats domestiques, aux animaux élevés pour être mangés, etc. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Pollution : le réseau Ginko toujours gratuit ce dimanche 16 janvier 2022

Suite à l’ alerte aux particules fines émise vendredi, Grand Besançon Métropole a décidé dans un premier temps de rendre le réseau Ginko gratuit ce samedi 15 janvier (lignes urbaines et périurbaines). L'épisode de pollution se poursuivant, la mesure est reconduite pour ce dimanche 16 janvier 2022.

Alerte pollution aux particules fines en Bourgogne-Franche-Comté ce samedi

Atmo Bourgogne-Franche-Comté, en charge de la surveillance de la qualité de l'air, place le Doubs, le Jura, le Territoire de Belfort, la Côte d'Or et la Saône-et-Loire en alerte aux particules à partir de ce samedi 15 janvier 2022. La vitesse sera réduite de 20 km/h par rapport aux limitations existantes supérieures ou égales à 90 km/h.

"Nous Autrement" : une nouvelle marque de producteurs made in Bourgogne Franche-Comté

L'Alliance Bourgogne Franche-Comté qui fédère 12.000 agriculteurs adhérents à travers les coopératives Bourgogne du Sud, Dijon Céréales et Terre Comtoise lance une marque "Nous Autrement" pour porter ses valeurs auprès des consommateurs et rétribuer "au juste prix" l’acte de production.

Les invendus n’iront plus à la poubelle

Anti-gaspillage • Les vêtements incinérés ou les meubles à la poubelle, c’est fini. À partir du 1er janvier, les producteurs et distributeurs de produits non alimentaires auront l’interdiction de détruire leurs invendus, une mesure qui pourrait favoriser le don aux associations.
Offre d'emploi

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.2
légères chutes de neige
le 20/01 à 9h00
Vent
1.84 m/s
Pression
1031 hPa
Humidité
100 %

Sondage