Pause fiscale : Moscovici récuse la moindre « contradiction au sein de l’exécutif »

Publié le 19/09/2013 - 09:12
Mis à jour le 19/09/2013 - 09:16

Le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici a récusé ce jeudi la moindre "contradiction au sein de l'exécutif" après la confusion provoquée par les propos de Jean-Marc Ayrault sur la "pause fiscale" qui ne serait "effective" qu'en 2015.

pierre_moscovici_avril_2013.jpg
Pierre Moscovici ©roman
PUBLICITÉ

« Il n’y a aucune contradiction d’aucune sorte au sein de l’exécutif », a défendu M. Moscovici sur Europe 1, en assurant que « les prélèvements obligatoires seront quasi-stabilisés en 2014 et totalement stabilisés en 2015 ».

« La pause fiscale commence maintenant et se poursuivra en 2015 », a-t-il insisté, en soulignant que « la totalité de l’effort » fiscal cette année là « sera fait par des économies » sur les dépenses publiques. En admettant que la « pause fiscale » promise pour 2014 par François Hollande ne serait en fait « effective » que l’année suivante, le Premier ministre a créé un embrouillamini au sommet de l’Etat dont s’est emparée l’opposition. 

Mercredi soir, le ministre du Budget Bernard Cazeneuve a affirmé à l’AFP que « la trajectoire » de l’exécutif en matière budget était « simple ». « En 2014, l’augmentation des prélèvements obligatoires ne sera que de 0,05 point de produit intérieur brut, hors fraude fiscale, et de 0,15 point de PIB
si on la comptabilise », a dit M. Cazeneuve.

« L’effort de redressement sera réalisé à 80% par des économies en dépenses en 2014, et à 100% en 2015, voilà la trajectoire dans laquelle nous sommes engagés », a-t-il déclaré.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Le site Alstom à Ornans produira les moteurs des bus électriques de la RATP

Le site Alstom à Ornans produira les moteurs des bus électriques de la RATP

Alstom est l’un des trois attributaires du plus important appel d’offres européen de bus électriques lancé par la RATP et financé à 100 % par Île-de-France Mobilités. Ce 20 mai 2019, il est officiellement choisi pour créer les moteurs. La première tranche ferme porte sur 50 bus. Le montant du contrat cadre pourra aller jusqu’à 133 millions d’euros. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.28
légère pluie
le 21/05 à 0h00
Vent
1.72 m/s
Pression
1013.75 hPa
Humidité
98 %

Sondage