Quel est le plus écolo, le sapin naturel ou le sapin artificiel ?

Publié le 11/12/2022 - 09:16
Mis à jour le 12/12/2022 - 08:29

La question de l'écologie se pose de plus en plus dans le quotidien des Français, y compris pour le sapin de Noël. Alors quelle est la solution la plus écolo, le sapin naturel ou le sapin artificiel ? Réponses.

Sapin de Noël © Peggychoucair
Sapin de Noël © Peggychoucair

Le sapin naturel

Le sapin naturel est un arbre spécialement planté, coupé, conditionné, transporté et stocké pour être acheté une fois par an en fin d'année. Il est recyclable et biodégradable.

D'après une étude comparative du cycle de vie complet d'un sapin artificiel et d'un sapin naturel d’Ellipsos au Canada, le bilan carbone du sapin naturel n'est pas neutre et s'élèverait à 3,1 kg d'émissions de CO2 par an contre 8,1kg pour un sapin artificiel. Il est cultivé dans des zones de monoculture où le climat est optimal soit le Morvan, les Ardennes et la Loire (il n'est pas coupé dans la forêt mais sur des surfaces agricoles) et vendu partout en France. De plus, 20% des sapins naturels sont acheminés en France du Danemark ou de la Belgique, ce qui alourdit le bilan carbone.

Si on reste en France, les 800 producteurs français doivent arroser le sapin naturel et lui font subir près de 10 traitements chimiques annuels, donc 100 avant d'être coupés, 5 à 10 ans après leur plantation. Cela participe donc à la destruction de la biodiversité.

Enfin, les sapins de type Nordmann pourraient atteindre 60 mètres de haut, quant aux épicéas, ce serait 40 mètres s'ils n'étaient pas coupés à moins de 2 mètres pour les fêtes.

Le sapin artificiel

Le sapin artificiel est composé d'armatures en acier (l'extraction du minerais coûte beaucoup en ressources et en émissions carbone), de plastiques divers (fabriqués dans des industries de pétrochimie), de peinture et de produits chimiques variés. Il est difficilement recyclable et n'est pas biodégradable. De plus, deux sapins artificiels sur trois sont produits en Chine, ce qui signifie qu'ils doivent être transportés et stockés pour être achetés partout dans le monde… (Et quid des conditions de travail des personnes qui fabriquent ces sapins artificiels.) L'objectif du sapin artificiel est de le conserver plusieurs années.

Conclusion

Sapin naturel, sapin artificiel, on pourrait dire que c'est pareil... à une condition.

Même s'il est recyclable et biodégradable, le sapin naturel compte de nombreux désagréments pour la nature dans le but de trôner seulement 2 ou 3 semaines, voire un mois dans une maison à l'occasion des fêtes. Le sapin artificiel, qui est également particulièrement riche en mauvais points, est utilisé une fois par an pendant plusieurs années.

En définitive, si un sapin artificiel est utilisé chaque année pendant 10 ans, alors l'impact environnemental est le même que le sapin naturel à usage unique. En revanche, si le sapin artificiel n'est pas conservé au minimum 10 ans, alors il est de loin le mauvais élève de cette comparaison.

Enfin, selon l'étude, si un sapin artificiel était conservé 20 ans, il serait la solution la plus écologique par rapport au sapin naturel.

À noter :

Au bout des 10 ans, le sapin artificiel devra être déposé en déchetterie exclusivement. Au bout d'un mois, le sapin naturel devra être déposé dans les espaces de collecte selon les consignes des communes et agglomérations.

Infos +

Des labels existent pour choisir un sapin naturel attestant du respect de l'environnement et d'un bilan carbone moindre. Parmi les labels connus : Plante Bleue, MPS ABC, PEFC, Agriculture Biologique.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Météo : un week-end ensoleillé mais sous les normales de saison en Franche-Comté

Ce premier week-end de grandes vacances ne se déroulera pas partout en Franche-Comté sous les meilleures hospices. Samedi 12 juillet le soleil sera de la partie mais les températures ne sernt pas très élevées pour un mois de juillet. Le dimanche 14 juillet ce sera un peu mieux et au moins la pluie ne devrait pas s'inviter pour le feu d'artifice selon les prévisions de Météo France…

En images – Les 140 ans de l’Observatoire de Besançon

VIDÉO • Construit en 1884, l’Observatoire des sciences de l’univers de Besançon a fêté mercredi 10 juillet son 140e anniversaire en présence notamment de Anne Vignot, maire de Besançon, Macha Woronoff, présidente de l’université de Franche-Comté, et Philippe Rousselot, directeur de l’observatoire.

Sécheresse 2023 : cinq communes de Haute-Saône reconnues en état de catastrophe naturelle

Par arrêté interministériel du 1er juillet 2024 publié au Journal Officiel du 2 juillet 2024, l’état de catastrophe naturelle a été reconnu pour les communes d'Avrigney-Virey, Bussières, Chenevrey-et-Morogne, et Thiénans pour les dommages causés par des mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse et à la réhydratation des sols, sur la période de janvier à mars 2023.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.49
légère pluie
le 13/07 à 09h00
Vent
2.17 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
84 %