Quoi de neuf du côté de l'Arc jurassien franco-suisse ?

Publié le 28/03/2022 - 16:02
Mis à jour le 28/03/2022 - 16:08

Les coopérations sanitaires, les mobilités transfrontalières, le tourisme en moyenne montagne, le télétravail des frontaliers ou encore l’animation territoriale ont été au menu des discussions d’Arcjurassien.org, dont le bureau politique était réuni jeudi 24 mars à Neuchâtel. Les résultats d’une étude sur les perspectives socio-économiques de l’Arc jurassien franco-suisse ont été présentés aux conseillers d’État représentant les cantons de Berne, Jura, Neuchâtel et Vaud ainsi qu’à la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et à la secrétaire générale pour les affaires régionales représentante du préfet de région.

Afin de documenter les effets de la crise sanitaire et d’identifier les défis auxquels sont confrontés l’Arc jurassien franco-suisse, Arcjurassien.org a mandaté le cabinet BAK Economics. L’étude réalisée identifie des leviers opérationnels à destination des principaux acteurs du territoire. Dans un contexte d’instabilité croissante, l’objectif est "d’augmenter la résilience de l’Arc jurassien et de valoriser ses nombreux atouts", nous explique-t-on dans un communiqué.

Les sujets liés à la main-d’œuvre, à l’accueil des entreprises et au potentiel d’innovation sont fortement ressortis de l’analyse. Les principales recommandations portent sur l’offre d’enseignement supérieur et de formation, l’attractivité résidentielle et touristique ainsi que les conditions-cadres de l’activité économique (surfaces, équipements, numérique, aides...). Un renforcement des réseaux existants dans ces domaines est préconisé afin d’améliorer l’interconnaissance et une meilleure prise en compte des impacts transfrontaliers des politiques menées par chacun des acteurs. 

Des évènements pour dynamiser l'arc jurassien franco-suisse

Arcjurassien.org, en tant qu’acteur clé de la coopération transfrontalière, poursuivra son travail d’animation de l’Arc jurassien franco-suisse. Une réunion regroupant les cantons, les communes et les collectivités françaises concernées par les dynamiques de collaboration franco-suisse sera organisée pour discuter notamment des questions liées aux mobilités, aux coopérations sanitaires et à l’emploi. Par ailleurs, plusieurs événements sont prévus durant l’année afin d’améliorer l’interconnaissance entre les acteurs privés et publics de l’Arc jurassien, faire connaître les outils de financement et encourager le développement de projets transfrontaliers. 

À ce titre, le bureau d’Arcjurassien.org a renforcé son fonds de soutien aux petits projets transfrontaliers qui a permis de soutenir, depuis 2017, une trentaine de collaborations franco-suisses dans les domaines culturel, musical ou encore sportif. 

Vers davantage de soutien pour les petits projets de coopération 

Depuis son lancement en 2017, le Fonds de soutien aux petits projets transfrontaliers (FPPT) a déjà permis de soutenir une trentaine de projets franco-suisses. Arcjurassien.org poursuivra son action en ce sens en rendant le fonds davantage accessible et ambitieux, avec une enveloppe augmentée à CHF 100'000. (soit environ 97.580 euros)- par année. Il ne sera plus réservé aux associations, mais ouvert à l’ensemble des personnes morales œuvrant dans le domaine du vivre-ensemble (culture, sport, économie sociale et solidaire, inclusion) et localisées dans l’Arc jurassien. 

Deux appels à projets seront lancés chaque année. Ils permettront de candidater pour obtenir des subventions pouvant aller jusqu’à CHF 10'000. (soit environ 9.785 euros)-. La prochaine période de dépôt des candidatures se déroulera du 15 mai au 30 juin 2022. La communication officielle sera lancée tout prochainement. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Les aides à l’achat d’un vélo prolongées jusqu’en 2027

Vélo classique, à assistance électrique ou encore cargo… Tous sont éligibles au bonus vélo dont la prolongation vient d'être étendue jusqu'en 2027 par le gouvernement. Alors qu'il ne concernait jusque-là que les vélos neufs, le bonus vélo s’ouvre à présent aussi aux vélos d’occasion. On fait le point avec le site du service-public sur les aides disponibles pour l’achat d’un vélo électrique.

Nouveau sursis pour les Galeries Lafayette de Besançon et Belfort

C’est un petit ouf de soulagement pour les 26 magasins Galeries Lafayette, dont ceux de Besançon et Belfort, exploités par l’homme d’affaires Michel Ohayon. Le plan de continuation d'activité des points de vente a reçu le soutien de son principal créancier, qui n’est autre que le groupe Galeries Lafayette, juste avant son examen final au tribunal de commerce de Bordeaux, indique l’AFP ce mercredi 21 février. La décision du tribunal de commerce de Bordeaux a été mise en délibéré au 20 mars 2024.

J’ai testé pour vous le soin personnalisé signé LB Beauty à Besançon

Alors que la fraîcheur de l'hiver est de retour, je me suis rendue à l'institut LB Beauty ouvert depuis 4 ans dans le quartier des Chaprais à Besançon mardi 20 février 2024, pour un instant de bien-être, relaxant et pour prendre soin de ma peau. J'ai testé pour vous le "soin personnalisé" signé Ludivine Bonnet.

Nouvelle action coup de poing des éleveurs laitiers haut-saônois contre Lactalis

Une action d’interception d’un camion de lait Lactalis a eu lieu mardi soir en Haute-Saône près de Vesoul. Les éleveurs s’estimant "floué" par la société, demandent "une rémunération décente des producteurs". Le lait du camion devant initialement servir à la fabrication de fromage a été repris et sera utiliser pour l’alimentation des veaux. 

Open Business : les prochains rendez-vous de la CCI Saône-Doubs pour répondre aux défis et enjeux de demain

La Chambre de commerce et d’industrie (CCI) Saône-Doubs a présenté mardi 20 février 2024 les trois nouvelles thématiques de son cycle de conférences baptisé Open Business. Au programme cette année, des rencontres autour des thèmes de l’intelligence artificielle, du vieillissement de la population et de la performance dans l’entreprise et le sport à Besançon, Vesoul et bientôt Montbéliard. 

“Coiffure Michel Delgrande” devient “Le 83 coiffure” au centre-ville de Besançon

Loïc, coiffeur depuis 24 ans dans le salon Michel Delgrande, situé au 83 rue des Granges à Besançon, a eu envie de nouveauté. Jeudi 15 février 2024, après environ 34 ans sous le nom de son fondateur, le salon a finalement changé d’identité pour devenir "le 83 coiffure". Pour autant, cette nouveauté ne tend pas à oublier le passé…

En immersion dans le plus vaste chantier privé à Besançon…

Depuis quelques mois, les travaux ont démarré dans l’ancienne institution Saint-Jean du quartier Saint-Claude à Besançon dans le cadre du projet immobilier comptant 245 logements, dont 80 en rénovation, porté par le groupe SMCI : le Domaine Hugo. En ce moment, un parking souterrain de type silo de 240 places est en cours de construction… Fabrice Jeannot, président du groupe SMCI et Patrick Collard, directeur technique du groupe nous en parlent.

Bruno Le Maire abaisse à 1% la prévision de croissance 2024 et annonce 10 milliards d’euros d’économies

Le gouvernement français a nettement revu à la baisse son estimation de croissance pour 2024, de 1,4% à désormais 1%, a annoncé dimanche 18 février 2024 Bruno Le Maire, dévoilant des économies "immédiates" de 10 milliards d'euros sur les dépenses de l'Etat pour tenir les ambitions budgétaires.

Autoroutes : une hausse moyenne des prix de 3% en 2024

Les tarifs des péages sont revus chaque année au 1er février. Le ministère des Transports avait annoncé en novembre 2023 une augmentation inférieure à 3 % en moyenne en 2024, après 4,75 % en 2023 et 2 % en 2022. Plusieurs arrêtés publiés au Journal officiel du 31 janvier confirment une hausse autour de 3 % sur les principaux réseaux autoroutiers, selon service-public.fr.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 7.58
pluie modérée
le 26/02 à 3h00
Vent
4.94 m/s
Pression
996 hPa
Humidité
85 %