Quoi de neuf du côté de l'Arc jurassien franco-suisse ?

Publié le 28/03/2022 - 16:02
Mis à jour le 28/03/2022 - 16:08

Les coopérations sanitaires, les mobilités transfrontalières, le tourisme en moyenne montagne, le télétravail des frontaliers ou encore l’animation territoriale ont été au menu des discussions d’Arcjurassien.org, dont le bureau politique était réuni jeudi 24 mars à Neuchâtel. Les résultats d’une étude sur les perspectives socio-économiques de l’Arc jurassien franco-suisse ont été présentés aux conseillers d’État représentant les cantons de Berne, Jura, Neuchâtel et Vaud ainsi qu’à la présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté et à la secrétaire générale pour les affaires régionales représentante du préfet de région.

Afin de documenter les effets de la crise sanitaire et d’identifier les défis auxquels sont confrontés l’Arc jurassien franco-suisse, Arcjurassien.org a mandaté le cabinet BAK Economics. L’étude réalisée identifie des leviers opérationnels à destination des principaux acteurs du territoire. Dans un contexte d’instabilité croissante, l’objectif est "d’augmenter la résilience de l’Arc jurassien et de valoriser ses nombreux atouts", nous explique-t-on dans un communiqué.

Les sujets liés à la main-d’œuvre, à l’accueil des entreprises et au potentiel d’innovation sont fortement ressortis de l’analyse. Les principales recommandations portent sur l’offre d’enseignement supérieur et de formation, l’attractivité résidentielle et touristique ainsi que les conditions-cadres de l’activité économique (surfaces, équipements, numérique, aides...). Un renforcement des réseaux existants dans ces domaines est préconisé afin d’améliorer l’interconnaissance et une meilleure prise en compte des impacts transfrontaliers des politiques menées par chacun des acteurs. 

Des évènements pour dynamiser l'arc jurassien franco-suisse

Arcjurassien.org, en tant qu’acteur clé de la coopération transfrontalière, poursuivra son travail d’animation de l’Arc jurassien franco-suisse. Une réunion regroupant les cantons, les communes et les collectivités françaises concernées par les dynamiques de collaboration franco-suisse sera organisée pour discuter notamment des questions liées aux mobilités, aux coopérations sanitaires et à l’emploi. Par ailleurs, plusieurs événements sont prévus durant l’année afin d’améliorer l’interconnaissance entre les acteurs privés et publics de l’Arc jurassien, faire connaître les outils de financement et encourager le développement de projets transfrontaliers. 

À ce titre, le bureau d’Arcjurassien.org a renforcé son fonds de soutien aux petits projets transfrontaliers qui a permis de soutenir, depuis 2017, une trentaine de collaborations franco-suisses dans les domaines culturel, musical ou encore sportif. 

Vers davantage de soutien pour les petits projets de coopération 

Depuis son lancement en 2017, le Fonds de soutien aux petits projets transfrontaliers (FPPT) a déjà permis de soutenir une trentaine de projets franco-suisses. Arcjurassien.org poursuivra son action en ce sens en rendant le fonds davantage accessible et ambitieux, avec une enveloppe augmentée à CHF 100'000. (soit environ 97.580 euros)- par année. Il ne sera plus réservé aux associations, mais ouvert à l’ensemble des personnes morales œuvrant dans le domaine du vivre-ensemble (culture, sport, économie sociale et solidaire, inclusion) et localisées dans l’Arc jurassien. 

Deux appels à projets seront lancés chaque année. Ils permettront de candidater pour obtenir des subventions pouvant aller jusqu’à CHF 10'000. (soit environ 9.785 euros)-. La prochaine période de dépôt des candidatures se déroulera du 15 mai au 30 juin 2022. La communication officielle sera lancée tout prochainement. 

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Inquiétude des boulangers dans le Doubs : " Je ne laisserai pas un boulanger fermer " (Préfet du Doubs)

À l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la galette à la préfecture du Doubs ce jeudi 26 janvier, le président de l’Union patronale des boulangers du Doubs, Damien Vauthier, a tenu un discours rappelant l’inquiétude de la profession face à la crise énergétique, mais aussi la hausse du prix des matières premières devant un préfet du Doubs déterminé à aider la profession.

Bourgogne Franche-Comté : 3 millions d’euros pour soutenir les boulangeries et les boucheries

CRISE ÉNERGÉTIQUE • En raison de crise énergétique qui sévit actuellement en France comme dans de nombreux pays européens, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a annoncé mercredi 25 janvier un coup de pouce pour soutenir les boulangeries-pâtisseries et les boucheries-charcuteries à hauteur de 3 millions d’euros.

Région Bourgogne Franche-Comté : un budget à 2 milliards d’euros pour 2023

La présidente de Région, Marie-Guite Dufay, a réuni les élus du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en session plénière mercredi 25 et jeudi 26 janvier 2023. Principal dossier à l’ordre du jour de l’assemblée : le vote du budget régional 2023 d’un montant de 1,967 milliard d’euros (hors gestion active de la dette) dont plus de 1,6 milliard d’euros est dédié au financement des politiques publiques, soit plus de 81 % du budget régional.

La Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté réaffirme ses ambitions pour 2023

Dans un contexte économique peu engageant, la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté (BP BFC) a tenu une conférence de presse présidée par son directeur général Jean-Paul Julia, afin de dresser le bilan de l’année écoulée et de faire le point sur les ambitions portées par la banque en 2023. 

Bourgogne Franche-Comté : la filière automobile, un secteur encore perturbé en 2022

ÉTUDE INSEE • À la mi-2022, les 370 établissements de la filière automobile de Bourgogne-Franche-Comté employaient 38.530 salariés et 5.540 intérimaires. Malgré une reprise en 2021, cette filière reste perturbée en 2022 par le contexte économique et les mutations en cours du secteur. L’emploi salarié est en baisse sur un an, avec davantage de départs que d’embauches.

Prêt : un ajustement mensuel pour mieux " lisser " les relèvements du taux d’usure dès février

Les taux de l’usure sont, selon la loi, calculés à partir des données collectées sur les taux de crédit au cours du trimestre précédent, comme les 4/3 des taux moyens pratiqués. Ces dispositions permettent de protéger les emprunteurs de taux excessifs et de préserver ainsi un large accès au crédit. La Banque de France, à titre exceptionnel pendant la période de plus forte remontée des taux, propose un ajustement technique pour mieux "lisser" les relèvements du taux de l’usure à partir du 1er février 2023.

Nouveau resto, nouveaux dinos… Le Dino Zoo entre dans une nouvelle ère

Après une saison 2022 record avec 134.200 visiteurs, le parc Dino-Zoo à Étalans et ses célèbres dinosaures vont faire écaille neuve en 2023. Un chantier d’envergure et des investissements conséquents qui vont permettre au célèbre parc du Doubs, d’entrer dans une nouvelle ère et de rivaliser avec les grands sites touristiques nationaux…

Rejets dans les milieux naturels : dans le Doubs, 9 fromageries sur 10 respectent désormais la réglementation

Annoncé et signé à l’automne 2022, à l’initiative de Jean-François Colombet, préfet du Doubs, et de Christine Bouquin, présidente du conseil départemental du Doubs, le plan rivières karstiques 2022 - 2027 est une démarche de reconquête de la qualité de l’eau des rivières du Doubs, regroupant l’ensemble des partenaires publics du département.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 -0.72
partiellement nuageux
le 28/01 à 3h00
Vent
3.07 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
81 %