Alerte Témoin

Santé : priorité au vieillissement de la population en 2014

Publié le 10/01/2014 - 15:45
Mis à jour le 11/01/2014 - 12:09

L'Agence régionale de santé (ARS) de Franche-Comté tenait ce jeudi 9 ja,vier  sa traditionnelle cérémonie des voeux. L'occasion de dresser un bilan et de présenter les enjeux à venir.

Plusieurs acteurs locaux de la santé s'étaient donnés rendez-vous à la Chambre de commerce et d'industrie (CCI) de Besançon. Sylvie Mansion, directrice de l'ARS, s'est voulu optimiste. Enumérant quelques unes des actions réalisées en 2013, elle a ainsi rappelé que le projet régional de santé était bien engagé.

Elle a notamment salué le déploiement du dossier médical personnalisé et de l'e-santé, l'accompagnement dans la formation et l'installation des professionnels, la mise en place des maisons de santé (on en compte aujourd'hui 37 en Franche-Comté et 27 autres seraient à l'étude) ou encore l'organisation de débats publics dans chaque département. Sur ce dernier point, la directrice de l'ARS a d'ailleurs insisté sur l'importance de la démocratie sanitaire.

S'adapter aux défis du XXIe siècle

Bien sûr, elle a aussi abordé la question de la nécessaire refondation de la stratégie nationale de santé autour des défis du XXIe siècle. "La Ministre des affaires sociales et de la santé l'a souligné à plusieurs reprises, notre système de santé présente des défaillances : il est essentiellement curatif, trop cloisonné... Son financement est devenu trop rigide, son organisation mal régulée."

Au niveau régional et sur le plan hospitalier, Sylvie Mansion a par ailleurs reconnu que "la situation financière de certains établissements demeure préoccupante, notamment dans le Jura." Tout en rappelant que l’objectif n’était pas de centraliser l’offre au Centre hospitalier universitaire de Besançon mais bien "d’irriguer l’ensemble du territoire et de développer les coopérations".

"En 2050, un Français sur trois aura plus de 60 ans"

Une grande partie du discours était également consacré au projet de loi gouvernemental sur l'adaptation de la société au vieillissement. L'un des enjeux phares de 2014, avec le plan autisme. "En 2050, un Français sur trois aura plus de 60 ans, contre un sur cinq en 2005. Le vieillissement de la population appelle un autre regard sur l’organisation des soins", a fait remarquer Sylvie Mansion.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Coronavirus : quelle situation début juillet en Bourgogne Franche-Comté ?

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du virus reste faible. Conséquence, le nombre de formes graves nécessitant une hospitalisation continue de baisser dans la région : 132 patients contre 1.380 au plus fort de l'épidémie dans les hôpitaux le 17 avril 2020. Début juillet, moins de 10 patients étaient en réanimation en lien avec le Covid-19. En Bourgogne Franche-Comté, plus de 1.700 personnes sont mortes du Coronavirus.

Coronavirus : les derniers chiffres en Franche-Comté

Le nombre de patients hospitalisés souffrant de formes graves du Covid-19, le cumul des décès dans les hôpitaux ou le nombre de sorties d'hospitalisation. Voici les dernières données et statistiques liées à l'épidémie de Coronavirus dans le Doubs, le Jura, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort.

Covid-19 : la circulation du virus "faible" en Bourgogne-Franche-Comté

Derniers chiffres en Bourgogne Franche-Comté • La circulation du Coronavirus  est "toujours faible" en Bourgogne-Franche-Comté, mais le coronavirus reste présent indique l'agence régionale de santé qui invite à toujours respecter "scrupuleusement" les mesures de prévention. La moyenne des hospitalisations pour Covid-19, s’établit autour de deux entrées par jour en moyenne et  en dessous d’ une entrée par jour en réanimation.

Ligue 1 : un joueur de Dijon positif au coronavirus

Un joueur du club de Dijon a été testé positif au coronavirus, sans présenter de symptômes du Covid-19, et placé en quatorzaine, annonce vendredi le DFCO, tandis qu'à Marseille un joueur a été dépisté comme ayant "précédemment contracté la maladie", mais est "immunisé".

La mosquée de Planoise, la dernière à rouvrir ses portes à ses fidèles à Besançon

Si la plupart des mosquées de Besançon ont pu rouvrir leurs portes le 13 juin dernier après le confinement, la mosquée de Planoise, la plus grande de la ville (1.500 m2) a dû retarder sa réouverture au 22 juin pour des raisons logistiques afin d'accueillir ses fidèles dans le respect des règles sanitaires contre la propagation du covid-19. Jouad Amarouch, président de l'association Al Fath de la mosquée de Planoise répond à nos questions.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     21.16
    partiellement nuageux
    le 04/07 à 12h00
    Vent
    2.63 m/s
    Pression
    1022 hPa
    Humidité
    35 %

    Sondage