SNCF Réseau finance six projets francs-comtois en faveur de la biodiversité

Publié le 24/02/2023 - 08:05
Mis à jour le 24/02/2023 - 09:49

Parmi les six projets retenus, quatre d’entre-eux ont été présentés par les lauréats sous forme d'ateliers ce jeudi 23 février à la Maison de l’environnement Bourgogne-Franche-Comté à Besançon en présence de Michel Neugnot, premier vice-président de la région BFC et de Jérôme Grand, directeur territorial SNCF Réseau BFC. 

Désireux de concilier environnement et ferroviaire, SNCF réseaux s’est engagé, dans le cadre de la construction de la LGV Rhin-Rhône, à financer des projets en faveur de la biodiversité et de l’écologie du paysage à hauteur de 4,57 millions d’euros. Sur les 650.000€ restants, après onze projets financés en 2011, six projets ont été retenus en Bourgogne-Franche-Comté suite à un appel à projets diffusé en 2021. 

Jérôme Grand, directeur territorial SNCF Réseau BFC a souligné l'importance de "faire en sorte que les problématiques du ferroviaire intègre mieux les questions d'environnement". Raison pour laquelle, un écologue est désormais intégré dans le suivi des travaux SNCF de la LGV Rhin-Rhône.

Les six projets retenus par SNCF Réseau :

  • France Nature Environnement (FNE) Bourgogne-Franche-Comté avec le projet "Biodiversit’haies"
  • La LPO Bourgogne-Franche-Comté avec les projets "Programme Chevêche et vergers" et "Programme Continuités écologiques en faveur des amphibiens" en Vallée de l’Ognon
  • Le Conservatoire Botanique National de Franche-Comté - Observatoire Régional des Invertébrés (CBNFC-ORI) avec le projet "Contribution à la conservation ex situ d’espèces végétales menacées et présentes sur le tracé LGV Rhin-Rhône". 
  • L’Établissement public d’aménagement et de gestion de l’eau (EPAGE) Haut-Doubs et Haute-Loue portant le projet de "Restauration du ruisseau de Vergetolle".
  • L’Établissement public territorial de Bassin (EBTB) avec le projet "Restauration du milieu humide au lieu-dit Lorey". 
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Le Sénat adopte un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin à 20 ans d’inaction publique 

Le Sénat a adopté à l'unanimité, le 11 avril 2024, un plan de lutte contre le frelon asiatique qui met fin au désengagement de l’État en la matière et qui met à mal la filière apicole et les pollinisateurs sauvages. ”Une victoire importante et une avancée majeure, vingt ans après la détection de cette espèce sur le territoire national”, pour Jean-François Longeot, sénateur du Doubs. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.3
nuageux
le 23/04 à 9h00
Vent
4.23 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
69 %