Suisse : plus de 800.000 euros de dégâts à Zurich après une nuit de violences

Publié le 15/12/2014 - 16:02
Mis à jour le 17/04/2019 - 10:45

Les autonomes et anarchistes, qui ont manifesté dans la nuit de vendredi à samedi à Zurich, ont causé des dégâts estimés à plus d'1 million de francs suisses (800.000 euros), a indiqué lundi 15 décembre 2014 la police municipale. Les quatre personnes interpellées sont à nouveau libres, a ajouté la police qui a lancé un appel à témoins.

05Gendarmeriegendarmesuisse004.JPG
Police en suisse (illustration) © aa
PUBLICITÉ

Quelques 200 casseurs et autonomes, armés de barres de fer et pour la plupart masqués, avaient saccagé le centre de Zurich « pour protester contre l’embourgeoisement » de la plus grande ville de Suisse. Depuis cette nuit de violences, qui a pris de court la police suisse, les plaintes pour actes de vandalisme et pillage affluent. Ainsi, un joaillier a porté plainte pour le vol de 100.000 francs suisses (80.000 euros) de bijoux.

Le groupe a brisé de nombreuses vitres et vitrines, mis le feu à des containers à ordures et à des voitures de luxe, et saccagé des distributeurs de billets de transport. En outre, plusieurs voitures de police ont été endommagées, ce qui aboutit à un « bilan largement supérieur à 1 million de francs suisses », selon la police.

Sur les quatre hommes libérés, une procédure pénale pour troubles à l’ordre public a été lancée contre l’un d’entre eux. L’enquête se poursuit sur deux autres.

La police indique encore qu’il va falloir attendre quelques semaines pour savoir si les sept policiers blessés à l’oeil et à l’ouïe garderont des séquelles.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS – Affaire Narumi : les détails de l’enquête dévoilés…

VIDEOS • Les investigations concernant l'assassinat fin 2016 à Besançon de l'étudiante japonaise Narumi Kurosaki, dont le corps n'a jamais été retrouvé, sont terminées et la France demande l'extradition du suspect chilien Nicolas Zepeda Contreras, a indiqué jeudi 10 octobre 2019 le procureur de Besançon Etienne Manteaux, qui dévoile les détails de l'enquête (voir vidéos ci-dessous).

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 15.2
couvert
le 14/10 à 21h00
Vent
2.17 m/s
Pression
1010.63 hPa
Humidité
79 %

Sondage