polyclinique de franche-comté

35 articles trouvés

Un médecin anesthésiste suspecté de sept empoisonnements, dont deux mortels

Un médecin anesthésiste de Besançon est suspecté d'avoir volontairement empoisonné sept patients entre 2008 et 2017 à la clinique Saint-Vincent de Besançon et à la polyclinique de Franche-Comté. Deux sont décédés à la clinique Saint-Vincent. Il a été mis en examen ce lundi 6 mars 2017 dans la soirée à Besançon

Fin de la grève à la polyclinique de Franche-Comté : « les salariés ont obtenu partiellement satisfaction »

Au terme de deux jours de gre?ve depuis le 28 février 2017, suivis par de nombreux salarie?s de tous les secteurs et qualifications professionnelles de la Polyclinique de Franche-Comté, la mobilisation a contraint la direction de la clinique a? engager de nouvelles ne?gociations ce jeudi 2 mars.

Polyclinique de Franche-Comté : « une situation d’étranglement économique » selon la direction

Depuis mardi 28 février 2017, le personnel de la Polyclinique de Franche-Comté à Besançon est en grève, et ce jusqu'à ce soir, 20 heures. En cause : "la dégradation des conditions de travail et de rémunération". Selon la directrice, Raphaëlle Remoleur, "la Polyclinique de Franche-Comté subit depuis plusieurs années une situation d’étranglement économique, qui engendre un déficit chronique malgré une activité qui n’a cessé de croitre." 

Conditions de travail, salaires… Grève à la Polyclinique de Franche-Comté jusqu’à demain soir

Un rassemblement est prévu ce mardi 28 février 2017 à 19 heures devant la polyclinique de Franche-Comté à Besançon. Il précédera une grève qui débute ce soir à 20 heures et jusqu’à demain, 1er mars, 20 heures. En cause : la dégradation des conditions de travail et de rémunération.

CHARGER LA SUITE

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 9.69
légère pluie
le 26/04 à 18h00
Vent
2.32 m/s
Pression
1017.7 hPa
Humidité
88 %

Sondage