Une nouvelle technologie pour aider les couples infertiles à la Polyclinique de Franche-Comté 

Publié le 01/06/2023 - 14:15
Mis à jour le 01/06/2023 - 14:52

Le laboratoire du Centre d’Assistance Médicale à la Procréation de la Polyclinique de Franche-Comté à Besançon a acquis un incubateur avec système Time-Lapse et Intelligence Artificielle, apprend-on ce 1er juin 2023.

 © Polyclinique de Franche-Comté
© Polyclinique de Franche-Comté

Cette dernière acquisition a été réalisée dans le but d’améliorer les chances de grossesse pour les tentatives de Fécondation In Vitro (FIV).

"Ce système permet de suivre en continu le développement des embryons, de la fécondation jusqu’à leur implantation dans l’utérus", explique la Polyclinique de Franche-Comté. 

Cette nouvelle technologie permet :

  • De prendre en temps réel des photos (toutes les 20 minutes) et d’observer ainsi les événements importants du développement embryonnaire tel que la fécondation et les divisions cellulaires,
  • D’obtenir des conditions de cultures optimales (température, oxygène, gaz carbonique) grâce à un système tri-gaz et au système Time-Lapse, qui permet de limiter les manipulations humaines,
  • De comparer les paramètres morphologiques et cinétiques des embryons afin de sélectionner celui (ou ceux) qui ont le plus de chance de donner une grossesse grâce à un système d’Intelligence Artificielle.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Le CHU de Besançon inaugure un nouveau dispositif aux urgences pédiatriques

Le mardi 14 mai 2024, le CHU de Besançon a inauguré un nouveau dispositif permettant d’animer sa salle d’attente des urgences pédiatriques. Fruit de sa collaboration avec le festival D’autres Formes, le CHU a dévoilé l’oeuvre baptisée Asclépios qui dénote quelque peu avec les traditionnels murs blancs de l’hôpital mais surtout qui s’anime sous les yeux des petits patients dès qu’on la survole avec un téléphone portable. 

Déserts médicaux : des mesures “fragmentaires” et pas assez ciblées, selon la Cour des comptes

Les politiques menées pour réduire les inégalités d'accès aux soins en France sont trop "fragmentaires", "insuffisamment ciblées" et pas "évaluables", déplore ce mois de mai 2024 la Cour des  comptes dans un rapport, proposant plusieurs mesures dont une régulation plus stricte de l'installation des médecins.

Semaine du bien-être : zoom sur une masseuse bisontine…

Le bien-être au travail prend une part de plus en plus importante au sein des entreprises. Celles-ci cherchent à réduire les risques psychosociaux mais aussi à agir sur la motivation de leurs équipes. Pour y parvenir, les entreprises peuvent faire appel à des professionnels. En vue de la semaine du bien-être en entreprise du 17 au 21 juin 2024, zoom sur une bisontine actrice de cette nouvelle politique d’entreprise avec ses massages assis.

La Convergence des services publics lance une pétition contre les inégalités de santé

La Convergence nationale des services publics lance la pétition ''En finir avec tous les restes à charge'' face aux récentes réformes de la sécurité sociale. Une proposition soutenue et relayée par la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternités de proximité et le Comité de vigilance 70.

CHU : un site internet dédié aux futurs internes pour les convaincre de choisir Besançon

Pour convaincre les étudiants de choisir la capitale comtoise comme futur lieu d’internat, le CHU de Besançon a débuté une campagne d’attractivité ciblée en lançant un nouveau site dédié exclusivement aux futurs internes baptisé "Mon internat, c’est Besac !" mettant en avant les atouts du territoire. Une première en France sous ce format.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.61
partiellement nuageux
le 19/05 à 0h00
Vent
1.85 m/s
Pression
1014 hPa
Humidité
97 %